Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le parcours élogieux de Nicolas Kazadi Kadima Nzuji, nouveau ministre des Finances

Published

on

L’actuel ministre des Finances, Nicolas Kazadi Kadima Nzuji, a un parcours bétonné.

Il est un joker sorti au bon moment. Un temps qui requiert lucidité, efficacité et compétences pour faire face aux défis du secteur financier en République Démocratique du Congo.

De 2019 à 2021, Nicolas Kazadi a joué le rôle d’ambassadeur itinérant du Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi.

Agé de 55 ans, Nicolas Kazadi a assumé plusieurs postes de responsabilités aussi bien au sein de différents Gouvernements que des institutions internationales.

Dans sa gibecière, il draine plusieurs expériences de gestion dans le secteur économique.

Pour certains, c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Nicolas Kazadi est un ancien de l’Institut Mont Amba où il a eu son diplôme d’État à l’âge de 17 ans.

Puis, il s’est inscrit à l’Université Mariën Ngouabi au Congo Brazzaville où il a eu sa licence en sciences commerciales et administratives.

Il détient également un diplôme d’études spécialisées à la Sorbonne en régulation économique et développement.

Quid de sa carrière professionnelle ?

Haut fonctionnaire du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) depuis 2003, Nicolas Kazadi, a été Conseiller économique et responsable de la stratégie pour la Guinée, la Côte d’Ivoire, Madagascar et le Togo, où il se trouve en poste depuis 2012.

Ancien cadre de la Banque Centrale du Congo (BCC), il a été membre de l’équipe chargée de la conception et de la mise en œuvre de la réforme monétaire de 1998 dans son pays.

Il fut Conseiller économique et financier auprès du ministre des Finances de 1994 à 1997, les trois années qui ont précédé la chute du maréchal Mobutu.

En 1991, après son séjour en Europe, il a rejoint la Banque Centrale du Congo à la Direction des études puis il s’est occupé de comptes d’approvisionnements nationaux et de la politique monétaire.

A 28 ans, il était Conseiller économique du ministre des Finances Pierre Pay Pay puis au même poste avec le ministre Gilbert Kiakwama et Marco Banguli.

Il a ensuite été nommé en 2001, Directeur Général de la Chambre de commerce et d’industrie franco-congolaise (CCIFC).

En janvier 2002, il rejoint la Banque Africaine de Développement (BAD) en tant que conseiller et administrateur suppléant temporaire, représentant cinq pays d’Afrique centrale (RDC, Cameroun, Congo, Burundi et République de Centrafrique). Poste qu’il a occupé sur proposition de Freddy Matungulu, ministre des Finances et budget de cette époque.

C’est pendant son mandat à la BAD qu’il a contribué à l’effacement de 60% de la dette de la République Démocratique du Congo vis-à-vis de la Banque Africaine de Développement.

Il était le plus jeune de l’équipe de 20 personnes de la BCC retenus pour la mise en oeuvre de réformes monétaires du Franc Congolais.

Nicolas Kazadi est auteur et co-auteur de plusieurs travaux relatifs à l’économie, à la réduction de la pauvreté, et à la gouvernance.

A son actif, le nouvel argentier national dispose de plusieurs publications. Il est notamment auteur de l’ouvrage intitulé « La lutte contre la corruption en Afrique : défis et enjeux », in L’Afrique et les défis de la gouvernance, éditions Maisonneuve & Larose, Paris, 2008.

Toute cette expérience sera donc mise à profit pour relever tous les défis dans le secteur de Finances publiques.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito