Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Programme du Gouvernement s’articule autour des 6 engagements pris par Félix Tshisekedi lors de la campagne électorale

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

717A001B FD32 41BD B105 2CBA9937C584

Le programme du Gouvernement Suminwa, déposé il y a quelques jours à la Chambre basse du Parlement et dont la présentation devant la représentation nationale est prévue le 12 juin 2024, est constitué des engagements pris par le candidat Tshisekedi lors de la campagne électorale, avant l’organisation de la présidentielle du 20 décembre 2023 ayant conduit à sa réélection à la tête de la République Démocratique du Congo (RDC).

Porté par la Première Ministre Judith Tuluka Suminwa, l’exécution de ce programme une fois validé par l’Assemblée nationale tel qu’exigé par la Loi devra apporter des réponses aux questions des congolaises et congolais.

Il faudrait noter que le coût du Programme d’actions du Gouvernement 2024 – 2028 est estimé à 277 066 milliards de CDF, soit 92,9 milliards de dollars pour une période de cinq ans, soit un coût annuel moyen de 55 413,2 milliards de CDF correspondant à environ 18,471 milliards de dollars. Ce coût est totalement couvert par des ressources étatiques et non étatiques, du Pouvoir central et des provinces ainsi que des ETD.

Ci-dessous, les six principaux engagements :

1. Créer plus d’emplois pour absorber les dizaines de milliers de jeunes qui arrivent sur le marché du travail chaque année et réduire le niveau de sous-emploi. Les estimations montrent qu’au vu de la jeunesse de notre population, notre économie devrait créer en moyenne environ 1,5 millions emplois par an sur la période de 2024 à 2030.

2. Protéger et renforcer le pouvoir d’achat des ménages congolais. Prenant en compte la répétition des chocs exogènes multiformes, le Gouvernement a l’obligation de protéger le pouvoir d’achat de tous les citoyens contre les aléas des prix à l’importation et les variations du taux de change afin de leur garantir une qualité de vie stable et digne.

3. Mieux protéger le citoyen congolais afin que la République Démocratique du Congo se rapproche de sa vocation pacifique pour le bénéfice de l’ensemble de la région d’Afrique centrale et des Grands Lacs. La progression de la criminalité urbaine, des conflits intercommunautaires meurtriers, et du banditisme armé, ainsi que les menaces du terrorisme islamiste dans le Nord Kivu demeurent de grands défis à relever.

4. Construire une économie plus diversifiée et plus compétitive. La République Démocratique du Congo doit impérativement s’orienter vers le développement d’une économie diversifiée, générant davantage d’emplois et de revenus durables en constante augmentation. Pour concrétiser cette ambition, il est essentiel de promouvoir l’intégration du marché national en unifiant les différentes régions et d’entreprendre de nombreuses réformes dans les secteurs de la fiscalité, du climat des affaires, des infrastructures de base et du système financier.

5. Assurer plus d’accès aux services de base. Cet engagement permet d’éliminer progressivement les disparités géographiques entre milieux urbain et rural, entre provinces, entre grandes et petites villes en ce qui concerne l’offre des services sociaux (enseignement primaire et secondaire, soins de santé, électricité, etc.). La solidarité entre provinces et entre groupes sociaux est le ciment qui va consolider notre unité nationale.

6. Renforcer l’efficacité des services publics. Clé de voûte de l’action de l’État, les services publics doivent devenir plus performants à tous les niveaux, du plus bas au plus haut des échelons. Ces réformes nécessaires permettront d’offrir des services plus efficaces à tous les citoyens.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV