Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Le Rassemblement des députés katangais dénonce certains propos désobligeants du député Nsingi Pululu envers deux anciens chefs d’Etat

Published

on

Après que le député national Nsingi Pululu a traité Joseph Kabila Kabange et Joseph Désiré Mobutu d’étrangers au cours d’une de ses sorties médiatiques, des voix s’élèvent pour exiger des excuses publiques à cet élu.

Dans une déclaration publique faite, le samedi 24 juillet 2021, à Kinshasa, le Regroupement des députés katangais désapprouvent le comportement affiché par Nsingi Pululu.

Pour les élus originaires de l’espace katagais, les déclarations de genre ne sont pas de nature à favoriser le climat politique à travers le pays.

Les élus membres du RDK se disent « conscients que ces déclarations incendiaires et infondées sont de nature à porter atteinte à l’intégrité, l’unité et la cohésion nationales, valeurs fondamentales pour lesquelles le Président honoraire Joseph Kabila Kabange a sacrifié toute sa jeunesse ».

Etant donné que ces déclarations font suite au dépôt, par le Député précité, de la proposition de loi sur le vérouillage de certains postes dits de souveraineté, laquelle a été fustigée par le Rassemblement des Députés Katangais. Ces derniers ont fait une mise au point.

« Nous condamnons les propos de l’honorable Nsingi Pululu contre un digne fils du Katanga, le Président honoraire Joseph Kabila Kabange, père de la démocratie et de l’alternance politique en RDC. Exigeons, de l’Honorable Nsingi Pululu, le retrait de ces propos ainsi que la présentation des excuses publiques », ont-ils déclaré.

Et d’ajouter : « Nous réitérons notre position de rejet de la proposition de loi, anticonstitutionnelle, sur la congolité ; demandons au Président du Bureau de l’Assemblée nationale d’user de sa sagesse et de ne pas programmer cette proposition de loi pour préserver l’unité du pays, la paix et la cohésion sociales ; demandons au Président de la République, en tant que garant de la nation de s’impliquer personnellement pour éviter au pays des conséquences néfastes qui risquent de rompre le pacte républicain de Sun city, et de nouveau faire sombrer le pays ».

Pour rappel, le député Nsingi Pululu a déposé au Bureau de l’Assemblée nationale, une proposition de loi dont l’auteur se trouve être l’ancien candidat Président de la République aux élections de 2018, Noel Tshiani Mwadiamvita.

La proposition de loi voudrait, dans certaines de ses dispositions, que certaines fonctions de l’Etat notamment la présidence de la République ne soit exercée que par des citoyens nés de père et de mère congolais. Ce qui ne crée pas l’unanimité au sein de la classe politique.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito