Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le retard de transmission de listes à la base d’arriérés de primes des équipes de riposte COVID-19 (Eteni Longondo)

Avatar of La Rédaction

Published

on

WhatsApp Image 2020 07 06 at 10.20.45

Les agents de riposte contre la Covid-19 accusent trois mois de retard dans le paiement de leurs primes en rapport avec les prestations dans la lutte contre la propagation de la maladie à Coronavirus en Rd Congo. Pour le ministre de la Santé publique, Eteni Longondo, ce retard dans le paiement de primes de ces agents se justifie par le manque d’harmonisation des listes y relatives.

v6475« C’est depuis deux mois que j’attends la transmission des listes par le secrétariat à la riposte. La liste transmise par le secrétariat technique contenait des effectifs gonflés. Après le rejet de cette première liste, le secrétariat technique avait exigé que les harmonisent leurs listes et n’aligner que des médecins, infirmiers ainsi que toute autre personne ayant presté dans le cadre de la riposte. Bref, une liste réelle et non gonflée », a déclaré le ministre Eteni Longondo sur les ondes de Top Congo FM, une station de radio émettant depuis Kinshasa.

Au moment où la liste attendue était arrivée, a renchéri Eteni Longondo, une première liste était déjà introduite, ne reprenant que les membres du Comité multisectoriel de riposte, chapeauté par le premier ministre Ilunga Ilunkamba qui, du reste, n’accusent aucun retard de paiement à ce jour.

Selon le ministre de la Santé, la liste des agents du Secrétariat technique était donc transmise en retard et a déjà été soumise à la Primature. Celle-ci l’aurait déjà transmise au ministère du Budget qui, à son tour, devrait la transmettre au ministère des Finances pour exécution.

Eteni Longondo demande ainsi aux agents du secrétariat technique de riposte d’être patients.

Le samedi 4 juillet, les équipes de riposte contre la pandémie du coronavirus ont manifesté dans les rues de Kinshasa pour exprimer leur mécontentement face au mauvais traitement dont elles sont victimes. Elles revendiquent donc quatre mois d’arriérés de primes dont elles sont victimes.

Cette situation parait incompréhensible au sein de l’opinion, surtout quand on pense à l’énorme travail qu’abat cette équipe et des milliers de dollars américains donnés par les partenaires et autres structures ainsi que d’autres personnes de bonne volonté.

Certains analystes pensent qu’à travers ce comportement, le gouvernement de la RDC donne l’impression de ne pas être préoccupé par la pandémie de Coronavirus et ses impacts négatifs notamment dans l’économie de la RDC.

Olivier KAMO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV