Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Roi des belges Philippe en visite à Kinshasa du 6 au 10 mars prochain

Avatar of La Rédaction

Published

on

278D0383 DD87 40BE A0F7 E6FA286DECE8

Le Roi des belges Philippe effectuera sa première visite officielle en République Démocratique du Congo du 6 au 10 mars prochain. C’est ce qu’a annoncé le Palais royal, le mercredi 16 février 2022.

Durant ce périple, le Roi Philippe sera accompagné de son épouse, la reine Mathilde, du Premier ministre belge Alexander De Croo, de la cheffe de la diplomatie Sophie Wilmès et de la Ministre de la Coopération au développement, Meryame Kitir, a précisé le Palais dans un communiqué dont le programme détaillé reste à arrêter.

Cette visite intervient 12 ans après le voyage d’Albert II, père de Philippe, en 2010, pour le cinquantenaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, ancienne colonie belge.

Il convient de rappeler qu’en juin 2020, le Roi Philippe, qui règne depuis 2013, avait présenté pour la première fois dans l’histoire du pays « ses plus profonds regrets pour les blessures » infligées lors de la période coloniale belge au Congo.

S’adressant au Président de la RDC, Félix Tshisekedi, il exprimait « ses plus profonds regrets pour ces blessures du passé dont la douleur est aujourd’hui ravivée par les discriminations encore présentes dans nos sociétés ».

« À l’époque de l’Etat indépendant du Congo (de 1885 à 1908 quand le roi Léopold II céda le territoire à l’Etat belge) des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective », et « la période coloniale qui a suivi (celle du Congo belge de 1908 à 1960) a également causé des souffrances et des humiliations », pouvait-on lire dans ce courrier.

En réaction, les autorités de la RDC avaient salué « une avancée » à même de « booster les relations amicales » entre les deux pays.

Deux autres questions pourraient être au centre de cette visite royale à Kinshasa. Il s’agit d’abord de la feuille de route pour restituer à la RDC des milliers d’objets culturels acquis abusivement, particulièrement lors des violences commises sous le règne de Léopold II. Ensuite, les autorités congolaises pourraient tabler sur les solutions à la problématique des indemnisations dues aux anciens combattants de la guerre mondiale 40-45.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV