Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le taux d’analphabétisme s’élève à 29,1%, Gouvernement et UNESCO mobilisés contre ce fléau !

Published

on

RDC : le taux d'analphabétisme s'élève à 29,1%, Gouvernement et UNICEF mobilisés contre ce fléau !

D’après des enquêtes menées en 2017 par l’UNICEF, la RDC affiche un taux de 29,1% d’analphabétisme dont 41% sont de femmes et 21% sont des hommes.

En outre, ces recherches révèlent que plus de 7 millions d’enfants et adolescents sont en dehors du milieu éducatif en RDCongo. Ainsi, le ministère des Affaires sociales en partenariat avec l’UNESCO se mobilisent pour combattre ce fléau. C’est dans ce cadre qu’il s’est tenu ce lundi 7 septembre 2020 une table ronde sur l’alphabétisation et la Covid-19. Une activité organisée à la vielle de la Journée Internationale de l’alphabétisation célébrée chaque 8 septembre de l’année.

A cette occasion, les gouvernements et la société civile mettent en lumière les problèmes d’alphabétisation et ses défis.

En RDCongo, le ministère des Affaires sociales avec son plus grand partenaire technique et financier UNESCO, multiplient des actions pour diminuer pour essayer de réduire le taux d’analphabétisation au pays.

Cuivre hausse de prix,L'economie et sa contraction,Taxes face aux entrepreneurs,Bilanga ,Perenco la production,Les bons de tresor,Huawei une vision productive pour RDC ,Gouvernance Africaine,Plan, action securitaire dans l'est RDCongo,L'acquisition de la BCDCMais l’UNESCO constate que la pandémie de la covid-19 a davantage fragilisé le système éducatif. D’après le représentant de cette agence onusienne en RDC, Jean-Pierre Ilboudo,” suite à cette pandémie, les écoles ont fermé dans plus de 190 pays interrompant ainsi l’éducation de 62,3% de la population scolaire mondiale qui représente 1,09 milliard d’élèves de 123 pays.”

Cette situation a non seulement créé le désintéressement chez les enfants mais elle a fragilisé le tissu socio-économique de l’éducateur. Autant, la crise due à la pandémie de la covid-19 a également contraint les gouvernements de différents pays à s’adapter aux changement de l’ère et adopter le digital comme mode d’enseignement.

La présente table ronde réfléchit donc sur de nouveaux challenges et des recommandations qui serviront de feuille de route pour aligner le pays selon les exigences de l’heure.

Selon la ministre des Affaires sociales, Rose Boyata, la gratuité de l’enseignement prôné parle Chef de l’Etat, prend aussi en compte le sous-secteur de l’alphabétisation et l’éducation non formelle. ” C’est pourquoi cette table ronde sur l’alphabétisation est une opportunité pour nous afin de réfléchir sur les différentes thématiques”. Parmi elles, la pandémie de la Covid-19 ; la politique de l’éducation non formelle ; la mise en œuvre de l’éducation non formelle et son financement.

Nadine FULA

Advertisement

Edito