Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : légère baisse de cours de cuivre et de cobalt respectivement de 2,6% et 0,08% en semaine (CCE)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : légère baisse de cours de cuivre et de cobalt respectivement de 2,6% et 0,08% en semaine (CCE)

Le cours de produits miniers exportés de la République Démocratique du Congo (RDC) enregistre une légère baisse au cours de la semaine allant du 26 septembre au 1er octobre 2022 par rapport à la semaine du 12 au 16 septembre 2022.

C’est ce que renseigne le Comité de conjoncture économique qui s’est réuni, le mercredi 28 septembre 2022, sous la direction du Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

Au cours de cette réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique, renseigne Aimé Boji Sangara, Ministre d’État, en charge du budget, la situation macroéconomique du pays pour la semaine du 19 au 23 septembre, aux plans international et national, mais aussi les dossiers de mise à la retraite des agents de l’administration publique ont été analysés.

« Nous avons examiné le contexte économique international qui demeure difficile à la suite des effets pervers liés aux conflits russo-ukrainiens. Cet état de chose fragilise la croissance de l’économie mondiale mais aussi généralise l’inflation dans plusieurs régions de la planète. En ce qui concerne le cours des produits miniers exportés par la RDC, il a été constaté une légère baisse notamment pour le cuivre et le cobalt respectivement de 2,6% et 0,08% par rapport à la semaine du 12 au 16 septembre 2022 », a fait savoir Aimé Boji Sangara, Ministre d’Etat en charge du Budget.

S’agissant les indicateurs macroéconomiques, Aimé Boji Sangara a expliqué que le taux de change demeure relativement stable par rapport à la semaine précédente et se situe aujourd’hui à 2 013 Franc congolais pour un dollar américain.

Plusieurs autres questions ont été abordées au cours de cette réunion des membres du Gouvernement notamment la situation de grève qui s’observe au niveau de l’Enseignement supérieur et universitaire mais aussi la nécessité de respecter les engagements pris précédemment dans les accords conclus avec l’Association des professeurs et le banc syndical du secteur de l’Enseignement primaire, secondaire, et technique (EPST).

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito