Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Sénat des « sages » ou chambre des « sales » ?

Published

on

A chacun sa réponse. Le fait est que l’élection des sénateurs intervenue ce vendredi 15 mars 2019 dans 24 des 26 assemblées provinciales de la Rd Congo est entachée des soupçons de corruption. Plusieurs candidats, de bonne moralité, ont dénoncé le monnayage des voix par les grands électeurs avant de se retirer de la course. Ce qui sème les doutes sur l’efficacité de cette chambre du Parlement de voulue des « sages » et non celle des « sales » corrupteurs.

Si d’aucuns appellent à des enquêtes judiciaires sérieuses devant aboutir à des sanctions exemplaires, d’autres plaident pour la suppression pure et simple du Sénat à la suite d’une reforme conséquente. Des langues se délient et réactions fusent de partout sur Twitter.

A tout prendre, les réactions et critiques de congolais mettent en exergue une désapprobation de cette élection des sénateurs au second degré. Tant que des pratiques compromettantes dénoncées priment sur la compétence et la capacité à convaincre des candidats.

Faudrait – il donner raison au procureur général près la Cour de cassation qui avait sollicité à la CENI l’annulation de ces scrutins pour des enquêtes judiciaires sur le monnayage des voix par les grands électeurs ?

Il est impérieux à ce stade, estiment des analystes, d’envisager une réforme profonde et conséquente. Car, le peuple n’a pas besoin d’un Sénat composé en son sein de certains « corrupteurs » qui n’hésiteraient pas de répéter leurs exploits à chaque fois que l’opportunité se présentera.

Emilie MBOYO

Sur le même sujet :

RDC : sénatoriales, les noms des élus déjà connus !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito