Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’enquête de l’IGF révèle la dilapidation de 62 milliards de CDF au SECOPE !

Published

on

RDC : l'enquête de l'IGF révèle la dilapidation de 62 milliards de CDF au SECOPE ! 1

L’Inspection générale de finances (IGF) a dénoncé l’existence des faux arrêtés antidatés portant recrutement des agents de l’État et de création des écoles au sein du ministère de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST).

Cette révélation a été faite au cours d’une conférence de presse organisée le mercredi 18 novembre 2020, par l’inspecteur Jules Alingete Key.

En effet, ce dernier présentait les résultats du contrôle des finances publiques mené au sein du Service de contrôle de la Paie des Enseignants (SECOPE).

« L’explosion du personnel non enseignant au détriment du personnel enseignant pourtant principal destinataire de la gratuité de l’enseignement. Il existe une prise en charge de la paie de nouvelles unités au détriment des anciennes unités non payées. Il existe aussi un paiement au titre de la paie des enseignants des montants supérieurs à ceux liquidés », a indiqué l’IGF.

Hormis ces constats, l’IGF a dénoncé également le détournement de près de 62 milliards de francs congolais et l’utilisation de fausses factures pour détourner les fonds mis à disposition par l’État , au sein du ministère de l’Enseignement primaire secondaire et technique.

Le chef de mission de l’inspection générale des finances a par ailleurs rappelé que l’objectif du contrôle au sein du SECOPE était de vérifier l’apparition subite de nouvelles unités dans la paie avec le déclenchement de la gratuité.

Et aussi examiner la situation de mise à disposition des fonds au profit du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST).

Agnés KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito