Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les actions phares de Kibali pour l’année 2020

Published

on

RDC : les actions phares de Kibali pour l'année 2020!

Après dix ans d’existence en RDC, l’entreprise minière réaffirme son engagement pour le développement du secteur minier. Au-delà des activités d’exploitation sur l’actuelle mine, Kibali envisage de chercher une prochaine mine d’or à explorer. Pour cette année 2020, elle prévoit plusieurs actions phares regroupées selon les domaines d’intervention.

Production prévisionnelle, 750 000 onces d’or

Kibali maintient cette les prévisions de production pour l’année 2020 à 750 000 onces d’or comme en 2019 même si l’entreprise a largement dépassé cette barre pour atteindre 814 000 Oz d’or. D’après Mark Bristow, cela a l’avantage de ne pas trop forcer les machines.

Kibali compte aussi s’attaquer aux problèmes liés à l’exploitation minière illégale et continuer à rechercher des réserves supplémentaires pour remplacer les ressources épuisées. Il est prévu également un investissement continu pour des nouvelles découvertes et le développement des mines.

Plus d’énergie, de technologie et d’infrastructures

La politique de Kibali va se poursuivre par la mise en service du Projet de stabilisation du réseau électrique au deuxième trimestre 2020. Et ce, dans le but de réduire davantage les coûts de production.

D’autres travaux déjà initiés dans le cadre de l’exploration et de la conversion des ressources seront également intensifiés pour étendre la durée de vie de la mine.

A côté des centrales hydroélectriques, Kibali a mis en place de projets Agro industriel ambitieux pour le bien-être de la  communauté locale. Elle reste engagée à lancer  la première phase de construction de la route en béton Watsa/Durba.

Local content plus compétant pour la communauté

Kibali a annoncé sa détermination à continuer à développer les compétences congolaises pour former davantage de gestionnaires et de techniciens nationaux constituant son personnel qui se chiffre à plus de 5 000 employés et prestataires dont 90% sont de ressortissants congolais.

Dans ce même élan, elle compte renforcer son partenariat avec les entrepreneurs locaux  (des sociétés de sous-traitance) pour stimuler davantage le pôle économique déjà établi. C’est dans ce cadre qu’interviendra la consolidation du suivi des sociétés de sous-traitance, afin de mieux identifier leurs problèmes et de trouver de solutions pour y remédier.

Un regard particulier sera accordé, comme par le passé, au partenariat avec les communautés locales pour pouvoir le raffermir.

Maintient du dialogue avec le Gouvernement

Kibali entend maintenir le dialogue avec le Gouvernement et les institutions de la RDC afin de régler les questions pendantes.

Si elle attend des réponses concernant la TVA et d’autres créances fiscales, Kibali reste disposée à apporter sa contribution dans le développement des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et à étendre son partenariat avec le Gouvernement provincial.

Kibali compte, par ailleurs, travailler avec le Gouvernement de la République et l’industrie minière pour établir et améliorer l’environnement des affaires.

A RE(LIRE) : Kibali rassure le premier ministre sur la pérennité de ses investissements

En rappel, Kibali, filiale de Barrick a déjà investi 2,7 milliards de dollars dans l’économie de la RDC. Elle est basée dans la province du Haut-Uélé où elle exploite de l’or. Depuis dix ans, elle a contribué au développement de conditions socio-économique de cette partie du pays.

Elle entame une nouvelle décennie avec la détermination de créer de valeur ajoutée en Rd Congo.

Nadine FULA

Sur le même sujet :

RDC : Kibali bat un nouveau record d’une production de 814 000 onces d’or en 2019

Advertisement

Edito