Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les aviculteurs créent une plateforme fédératrice pour promouvoir leur chaîne de valeur

Avatar of La Rédaction

Published

on

461E9B9B AD80 415D 8A9D 76399E89AA4C

Le secteur avicole dans la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC) souffre de plusieurs maux, notamment les prix élevés des intrants, des poussins, des produits vétérinaires et autres, pour réellement jouer un rôle déterminant dans l’économie congolais.

À cet effet, les acteurs de ce secteur ont procédé au lancement officiel, le mercredi 29 novembre 2023, d’une organisation dénommée « Plateforme Avicole de Kinshasa (PAK) en vue de promouvoir le développement de la chaîne de valeur avicole à Kinshasa.

D’après le Président du Conseil d’administration de cette structure, Jean Kasay Mingashanga, la ville de Kinshasa, avec plus de 12 millions d’habitants, est une opportunité commerciale que les acteurs du secteur avicole devraient saisir pour promouvoir leurs activités.

« Kinshasa, cette mégapole qui comprend plus de 12 millions d’habitants, représente une opportunité et une responsabilité pour les différentes activités économiques. Le secteur avicole de la RDC a été en difficulté pendant plusieurs années dûe aux prix élevés des intrants, des poussins, des produits vétérinaires et autres. Cette difficulté a été également dûe au manque d’accès aux races améliorées à forte productivité. A cet effet, la plateforme avicole de Kinshasa, qui est une organisation non gouvernementale de développement socio-économique et alimentaire, laïc et apolitique, veut saisir l’opportunité pour servir la population de Kinshasa. L’objectif de la PAK est d’être un cadre d’échange permanent, constitué entre les acteurs publics et privés pour la promotion et développement de la chaîne de valeur avicole de Kinshasa. », a indiqué Jean Kasay Mingashanga.

La plateforme se donne comme missions de renforcer les capacités des acteurs du secteur; développer un réseau de communication entre les acteurs du secteur; mettre en place une structure de commercialisation équitable par des coopératives des productions et des ventes; mener un lobbying financier en faveur des acteurs du secteur; défendre les intérêts des acteurs, mutualiser les activités marketing et commercialisation; améliorer des pratiques avicole selon des normes et approvisionné les produits de qualité aux consommateurs.

« Cette plateforme avicole se donne pour mission d’organiser l’industrie avicole, selon les normes établies en réunissant tous les acteurs établis du secteur, sans aucune discrimination, sous une même vision afin de promouvoir la production locale. Pour répondre aux difficultés du secteur, la PAK a mis en place comme stratégie, l’identification et la restauration de maillons de la chaîne de valeur avicole ainsi que la mutualisation des efforts pour l’optimisation des ressources de production, des formations, des promotions et des commercialisation. », a-t-il déclaré.

L’organisation s’attelle également à créer une base des données statistiques pour fédérer tous les acteurs de ce secteur.

Prenant part à cette cérémonie de lancement officiel de la PAK, l’Ambassadeur du Royaume du Pays-bas, Angèle Samura, a indiqué que la République Démocratique du Congo possède un énorme potentiel de production avicole. Cependant, la production locale reste faible.

« Je vous exprime ma joie d’être parmi vous pour le lancement officiel de la Plateforme avicole de Kinshasa (PAK). La cérémonie de ce jour marque l’accomplissement dont nous sommes particulièrement fiers. La République Démocratique du Congo est le deuxième plus grand pays avec plus de 100 millions d’habitants. Votre pays possède un énorme potentiel de production avicole. Cependant, la production locale ne suit pas l’augmentation de points de potentiel marché. Le développement d’une industrie avicole locale, capable de répondre aux besoins du marché intérieur représente une énorme opportunité économique pour le pays. Elle créera des emplois non seulement dans les exportations avicoles mais aussi par la culture des aliments destinés aux animaux. En même temps, elle pourrait réduire les importations coûteuses. Un secteur avicole local organisé est synonyme d’ opportunités commerciales pour les fournisseurs. Le Pays-Bas croit que le secteur privé est indispensable. Car ce dernier générerait des emplois et la prospérité de l’économie congolaise. », a déclaré Angèle Samura, Ambassadeur du Royaume de Pays-Bas à Kinshasa.

Représentant le Ministre de la Pêche et Elevage en mission, le Directeur de cabinet a salué l’implication de l’ambassade de Pays-Bas dans la mise en place de cette plateforme.

D’après lui, la plateforme avicole de Kinshasa est un fruit d’un partenariat axé sur une vision du développement.

Au nom de son Ministre, il a exprimé le vœu le plus ardent de voir cette plateforme avicole de Kinshasa atteindre tous les coins du pays pour faire face à l’insécurité alimentaire en République Démocratique du Congo (RDC).

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV