Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les entreprises du secteur de bâtiment et infrastructures sensibilisées à l’application de la loi sur la sous-traitance !

Published

on

RDC : les entreprises du secteur de bâtiment et infrastructures sensibilisées à l’application de la loi sur la sous-traitance !

Après les télécoms, c’est au tour des entreprises de bâtiment, infrastructures et travaux publics d’être sensibilisées aux mesures d’application de la loi sur la sous-traitance. La séance pédagogique a eu lieu ce jeudi 18 septembre 2020 au siège de l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur privé, ARSP.

A travers cette séance de travail, le Directeur Général de l’ARSP, Ahmed Kalej Nkand, tient à informer les différentes parties prenantes sur le fait que la loi sur la sous-traitance est bel et bien d’application, le train étant en marche, les concernés ne doivent que suivre ce train. Ils sont ainsi invités à intégrer les sous-traitants avec lesquels ils doivent travailler et veiller à ce que ces derniers soient constitués en majorité des congolais. Ceci, pour créer la classe moyenne tel que voulu par le législateur qui a institué cette loi, a souligné le Directeur Général Adjoint de l’ARSP, Alain Bussy Wasso.

Dans le souci d’intégrer toutes les parties prenantes à l’application de cette loi, l’ARSP a instauré un système de partenariat avec les entreprises concernées pour partager les expériences, les défis et difficultés pour que de commun en accord ils puissent trouver des solutions ensemble.

De leur côté, les entreprises invitées à cette séance d’échange ont promis de faire de leur mieux pour la bonne application de cette loi.

Les sociétés CILU, PPC Barnett, Safricas et CIMKO, qui ont pris part à cette rencontre, ont profité de cette occasion pour faire part à l’ARSP de différentes difficultés auxquelles elles font face quotidiennement. Il s’agit, entre autres, de la concurrence déloyale de producteurs de ciment étrangers qui inondent le marché congolais ; la surtaxation qui ne permet pas aux entreprises locales de faire face aux charges.

En réponse, l’ARSP a promis de prendre en compte toutes ces préoccupations pour l’intégrer dans le texte d’application qui sera publié à la fin de toutes ces consultations.

L’ARSP est ainsi déterminée à faire avancer le processus de la mise en œuvre de cette institution dont l’objectif majeur est de créer une classe moyenne au sein de la population congolaise.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito