Connect with us

a la une

RDC: les États-Unis ont injecté plus de 22 millions de dollars dans la lutte contre Ebola à l’Équateur !

Published

on

RDC: les États-Unis ont injecté plus de 22 millions de dollars dans la lutte contre Ebola à l'Équateur !

Les États-Unis ont apporté un appui financier de l’ordre de 22 millions de dollars américains dans la riposte contre l’épidémie d’Ebola à l’Equateur. C’est l’ambassadeur en poste en République Démocratique du Congo, Mike Hammer, qui livre ce chiffre au cours de son intervention ce vendredi 18 septembre 2020 sur la radio Top Congo FM.

Presque toutes les années, c’est environ 500 millions de dollars américains pour la RDC’‘, dit-il. Avant de renchérir : ”Pour Ebola, ce sont 600 millions de dollars américains pour les deux années de la riposte (à l’Est du pays). Maintenant, comme j’étais à l’Équateur, j’avais annoncé 22 millions de dollars américains et plus“.

L’ambassadeur Mike Hammer souligne qu’une équipe d’experts de l’USAID impliquée dans la riposte contre Ebola a établi un laboratoire mobile à Ingende, en parfaite coopération avec le ministère de la Santé et le professeur Muyembe.

Invité du Magazine Face-à-Face sur Top Congo FM, l’ambassadeur Mike Hammer qui revient d’un séjour dans la province de l’Équateur, avec ses deux autres collègues du Royaume-Uni et du Canada, affirme avoir écouté les doléances du Congo profond. “Partout où je vais, j’écoute le même message : les gens ont besoin du changement, fin à la corruption et à l’impunité, et des opportunités économiques. Tout cela n’est pas possible quand il n’y a pas de bonne gouvernance“.

A en croire le diplomate, “les plus grands défis, c’est la logistique. La géographie de l’Equateur est un peu compliquée alors que nous devons nous assurer que quand il y a un cas qu’il y ait une réponse tout de suite”.

Malgré cela, “on a bien travaillé à l’Est du pays. On espère que ça sera aussi le cas à l’Équateur. Avec Ebola, on a le vaccin et le traitement que l’INRB a développé avec l’appui des États-Unis. Il n’est pas question de vacciner tout le monde, peut-être juste les personnes infectées. Mais c’est le professeur Muyembe qui va décider“.

En outre, le diplomate américain, Mike Hammer, soutient que pour Ebola, “le grand expert du monde s’appelle Jean-Jacques Muyembe“.

En réponse aux accusations d’ingérence dans les affaires intérieures de la RDC, Mike Hammer tranche: “tout ce que l’on fait est dans le cadre du partenariat privilégié entre les États-Unis et la RDC.” Et d’ailleurs, “le président Tshisekedi et le Gouvernement congolais nous ont demandé de les aider à combattre la corruption, à mettre fin à l’impunité, à améliorer les droits de l’homme. Et cela fera venir les investisseurs américains“.

Rappelons que la riposte contre la onzième flambée de l’épidémie d’Ebola à l’Equateur connait des difficultés. Raison pour laquelle le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a désigné récemment le professeur Muyembe pour piloter ce combat contre Ebola à l’Equateur dans une certaine volonté affichée de vaincre cette épidémie dans un bref délai.

Patrick BOMBOKA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement