Connect with us

a la une

RDC : les mesures de mobilisation accrue des recettes de l’Etat commencent à donner des résultats (Conseil des ministres)

Published

on

RDC : les mesures de mobilisation accrue des recettes de l’Etat commencent à donner des résultats (Conseil des ministres) 1

La commission Economie et Finances du gouvernement a reçu des régies financières un rapport sur l’évolution des recettes hebdomadaires. De ce rapport, il se dégage que les mesures de mobilisation accrue des recettes de l’Etat commencent à donner des résultats même si des efforts doivent se poursuivre à l’endroit de ces régies financières. Le ministre du budget, complété par le Ministre des Finances, a fait part de cette timide évolution au cours du Conseil des ministres de ce vendredi 08 aout 2020.

Cette évolution fait suite aux mesures adoptées lors du précédent Conseil des ministres. Parmi ce mesures, on peut relever entre autres, celles adressées au ministre des Finances pour la retenue à la source de l’impôt sur les rémunérations et autres avantages ; la délivrance des quittances sur la retenue de l’impôt sur les rémunérations et autres avantages; la mesure relative à la suspension de l’exonération de la TVA sur les importations des sociétés minières; la mesure de la suspension de la compensation des crédits TVA avec la redevance minière, etc.

Le Gouvernement de la Rd Congo lors de la 41ème réunion du Conseil des ministres tenu le vendredi 24 juillet, sous la direction du président Félix Tshisekedi, avait décidé que désormais les questions relatives à l’exécution des mesures proposées dans le cadre de la mobilisation des recettes feront l’objet d’un débat de fond aux Conseils des ministres. Et c’est ce qui se fait désormais à chacune de leur rencontre hebdomadaire.

Pour rappel, l’exécution du Budget de l’Etat de l’exercice 2020 a affiché des taux très faibles au premier semestre de l’année en cours. Sur les prévisions de 18 545 milliards de CDF, seuls 2 683 milliards de CDF des recettes ont été mobilisés (soit 14,5%) alors que les dépenses effectuées ont été de 3 205 milliards de CDF (17,3%). Ce qui a dégagé un déficit de près de 522 milliards de CDF financé par les Bons du trésor, les appuis budgétaires du FMI et les avances monétaires de la Banque centrale du Congo.

Et avec le suivi hebdomadaire à la loupe, le gouvernement sera en mesure de mieux évaluer les recettes publiques et de réajuster en cas de besoin. C’est ainsi que la contraction des recettes publiques liée à celle de l’activité économique préoccupe au plus haut point le chef de l’Etat, soucieux de renforcer leur mobilisation afin de faire face aux dépenses publiques croissantes dans un contexte de reprise.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement