Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les quatre faits attendus de la semaine de l’alternance

Published

on

Prestation de serment du nouveau président de la République élu, démission du gouvernement central, désignation de l’informateur devant identifier la nouvelle majorité parlementaire, et enfin, ma rentrée de l’Assemblée nationale et des assemblées provinciales. Telles sont les quatre faits attendus au courant de la semaine du 21 au 26 janvier 2019.

Le peuple congolais s’apprête vivre intensément sa première semaine de l’alternance au sommet de l’État. Joseph Kabila quittera le Palais de la Nation pour se retrancher officiellement dans sa résidence privée de GLM.

Tous les actes politiquement historiques à poser visent l’installation de nouvelles institutions issues des élections démocratiques du 30 décembre 2018 :

1. Si le nouveau président de la République élu, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo va prendre ses fonctions ce mardi 21 janvier 2019, le gouvernement central dirigé par le premier ministre Bruno Tshibala devra démissionner dans les prochaines heures pour expédier les affaires courantes jusqu’à son remplacement effectif. Ce dernier pourrait intervenir, d’après des analystes, au mois de mars prochain.

2. Les députés provinciaux de l’ensemble de la République vont, quant à eux, entrer en session extraordinaire dès ce jeudi 24 janvier 2019.

3. Les députés nationaux auront leur rentrée parlementaire, dans le cadre de la session extraordinaire, ce samedi 26 janvier 2019 au Palais du peuple à Kinshasa.

4. Bien avant, le chef de l’Etat élu aura certainement déjà posé l’un de ses premiers actes de gestion en désignant l’informateur qui sera investi de la mission urgente d’identifier la nouvelle majorité parlementaire.

Le nom le plus cité de l’acteur politique de confiance le mieux placé pour accomplir cette mission est Vital Kamerhe, l’un des leaders du Cap vers le changement (CACH). Toutefois, analyse-t-on dans les milieux politiques, la décision finale revient au nouveau chef de l’Etat.

Par ailleurs, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) entame la réception de candidatures des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs ce lundi 21 janvier 2019. Un processus qui va se dérouler jusqu’au dimanche 27 janvier 2019, soit sept jours.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito