Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les recettes budgétaires de la production pétrolière estimées à 318, 2 milliards de CDF en 2021

Published

on

RDC : les recettes budgétaires de la production pétrolière estimées à 318, 2 milliards de CDF en 2021 1

Le secteur pétrolier est l’un des secteurs clés dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2021.

En effet, le Gouvernement de la République démocratique du Congo s’attend à un apport considérable quant aux recettes à mobiliser grâce à la production pétrolière, soit 318,2 milliards de francs congolais.

Ce niveau des prévisions budgétaires sur les recettes pétrolières traduit certes une régression de 28,1% par rapport au montant retenu au cours de l’exercice 2020, soit 442,5 milliards de francs congolais.

Projetées sur base des réalisations probables à fin décembre 2020 de l’ordre de 243,5 milliards de francs congolais, ces recettes prennent en compte une production journalière de 23 700 barils pour les deux groupes (on shore et off-shore), la décote de 3 USD, le prix moyen du baril de 46 USD après décote et les frais du terminal de 2,5 USD le baril.

D’après les récentes statistiques, la République Démocratique du Congo ne produirait que 25 000 barils/jour, mais son potentiel serait très supérieur à celui de l’Angola.

Il convient de noter que le potentiel pétrolier de la République Démocratique du Congo est estimé à 20 milliards de barils en offshore et en onshore. Une quantité qui, si elle se confirme, « placerait la République Démocratique du Congo au deuxième rang des plus grands détenteurs de pétrole de l’Afrique subsaharienne, derrière le Nigeria, et surpasserait de loin les 9 milliards de barils de pétrole de réserves de l’Angola », expliquait en son temps NJ Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie, dans un avis d’expert publié en octobre 2020.

Le potentiel pétrolier de la République Démocratique du Congo est estimé à 20 milliards de barils en offshore et en onshore. Une quantité qui, si elle se confirme, « placerait la République Démocratique du Congo au deuxième rang des plus grands détenteurs de pétrole de l’Afrique subsaharienne, derrière le Nigeria, et surpasserait de loin les 9 milliards de barils de pétrole de réserves de l’Angola ».

« 24 des 26 provinces du pays abritent des hydrocarbures », selon une déclaration de l’ex-ministre des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena. Une potentialité encore inexploitée pour créer plus de richesses nationales.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito