Connect with us

a la une

RDC : les réserves de change augmentent de 25% entre fin janvier et 6 mai 2019

Published

on

RDC : les réserves de change augmentent de 25% entre fin janvier et 6 mai 2019 1

Les réserves internationales ont augmenté de 25,39% (soit 228,8 millions de dollars) entre le 31 janvier et le 6 mai 2019. Elles sont passées de 901,2 millions de dollars à 1,13 milliard de dollars américains sur la période indiquée. C’est ce qui ressort de l’analyse des chiffres rendus publics par le Comité de politique monétaire qui a tenu sa quatrième réunion ordinaire ce 16 mai 2019 à la Banque centrale du Congo.

En effet, le communiqué officiel publié à l’issue de cette réunion affirme que les réserves de change ont dépassé le cap de 1,1 milliard de dollars à fin avril 2019 et se situent à 1,13 milliard de dollars américains au 6 mai 2019. Ce niveau correspond à 4 semaines et 3 jours d’importation des biens et services sur ressources propres de l’Etat.

RDC : les réserves de change augmentent de 25% entre fin janvier et 6 mai 2019 2

Cette courbe ascendante des réserves de change atteste d’une performance encourageante dans le cadre du captage des devises à l’exportation des biens, notamment les ressources naturelles dont les produits miniers.

Mais, pour des économistes, ce niveau de réserves internationales de la RDC reste encore est bien inférieur à celui exigé par le standard du Fonds monétaire international (FMI) qui est à au moins trois mois d’importation, soit 12 semaines.

Afin de se conformer à cette exigence, le président Félix Antoine Tshisekedi et son futur gouvernement devraient retrousser leurs manches pour relever le défi dépasser la barre de 4,52 milliards de dollars américains des réserves internationales.

A RE(LIRE) : les réserves de change de la BCC équivalent le 1/4 du standard défini par le FMI !

En rappel, les réserves internationales de change étaient évaluées à 901,2 millions de dollars à fin mars 2019 alors qu’elles se situaient à 969,91 millions de dollars américains au 28 février de la même année correspondant respectivement à 3 semaines d’importation des biens et services sur ressources propres du gouvernement.

Par définition, les réserves de change sont des avoirs en devises étrangères et en or détenues par une banque centrale. Elles prennent généralement la forme de bons et obligations du Trésor d’États étrangers, ce qui permet à ces réserves de rapporter un intérêt. Elles sont utilisées par les autorités monétaires pour réguler les taux de change.

En RDC, l’histoire renseigne que ces réserves ont réellement servies à leur utilité à des moments critiques. Autant des gouvernements ont recouru à elles pour financer notamment certaines dépenses de l’Etat mettant en mal l’économie du pays.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Cinq remèdes du FMI prescrits aux autorités congolaises - Media Congo Press

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :