Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les trois recommandations de la BCC au gouvernement Sama Lukonde

Published

on

Déogratias Mutombo Mwana, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), invite le Gouvernement Sama Lukonde à observer trois aspects qu’il estime préoccupants de l’économie de la République Démocratique du Congo.

Primo: Surveiller le risque budgétaire de prêt

Déogratias Mutombo Mwana éveille le prochain Gouvernement national sur les risques internes étant donné que le contexte actuel de la République Démocratique du Congo est marqué à la fois par « la faiblesse de l’activité économique et de la mobilisation des recettes publiques ».

Dans cette optique, le risque budgétaire est « à surveiller de près » notamment au regard de la pression de plus en plus forte des dépenses publiques sur les recettes.

A cet effet, il faudra au premier ministre Sama Lukonde de tout miser sur les réformes nécessaires devant accroître significativement la mobilisation des recettes publiques afin de faire face aux dépenses de plus en plus croissantes. Surtout que la Banque Centrale, depuis avril 2020 a mis fin au financement des déficits budgétaires par les avances monétaires, donc la planche à billet.

« Dans ce contexte de risques majeurs, la Banque va encore maintenir sa politique monétaire prudente pour consolider la stabilité des prix intérieurs et de la monnaie nationale. La BCC va continuer à s’abstenir à financer le déficit du Trésor », a prévenu Déogratias Mutombo lors de la traditionnelle conférence de presse tenue à l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire tenue le vendredi 12 mars.

Secundo: Élaborer un plan de relance économique

La Banque Centrale en tant que Conseiller économique et financier du Gouvernement appelle Sama Lukonde à envisager un Plan de relance économique.

« Notre économie a besoin d’un Plan de relance économique réaliste, appuyé sur des mesures de relance budgétaire à travers notamment des réformes structurelles approfondies particulièrement sur la fiscalité pour améliorer la mobilisation des recettes publiques », estime le Gouverneur de la BCC.

La République Démocratique du Congo a besoin de ce Plan de relance économique, dit-il, pour dégager aujourd’hui les marges budgétaires nécessaires aux investissements publics qui ont, selon lui, presque disparus depuis un certain temps de la sphère budgétaire de la République Démocratique du Congo.

Tertio: Mener des actions pour rassurer les banques commerciales

Dans la quête des financements intérieurs, Déogratias Mutombo suggère que le Gouvernement Sama Lukonde mène des actions relatives à rassurer les banques commerciales qui sont des investisseurs principaux sur le marché des Bons du Trésor.

L’objectif serait d’entrevoir dans un avenir proche l’implémentation du segment des titres obligataires parce que les Bons du Trésor c’est pour une courte période de 3 mois. « Nous avons besoin que l’Etat puisse lever des fonds à court moyen et long terme pour les consacrer aux investissements publics », estime le patron de la BCC.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito