Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les trois urgences du premier ministre Ilunga Ilunkamba

Published

on

La formation du gouvernement ; l’élaboration du programme gouvernemental ; et leur présentation devant l’Assemblée nationale pour l’approbation et/ou l’investiture. Ces  trois dossiers prioritaires seront à traiter dans l’urgence par le nouveau premier ministre de la RDC, Ilunga Ilunkamba Sylvestre. Et ce, dans un délai record de 26 jours calendaires, à dater de ce 20 mai 2019.

La formation du gouvernement est conditionnée par la fin des consultations politiques au sein de la majorité parlementaire FCC-CACH. Le chef du gouvernement devra faire avancer ces consultations le plus rapidement possible afin de d’en définir la taille, structurer la composition et faire valider les candidats selon les quotas des deux familles politiques formant la coalition gouvernementale.

Quant à l’élaboration du programme gouvernemental, le travail fait en amont par les délégués du FCC et de CACH devrait faire l’objet d’une relecture et d’une touche particulière du premier ministre, Sylvestre Ilunkamba. Ce docteur des Sciences économiques appliquées à l’Université de Kinshasa aura ainsi la charge de présenter un programme de gouvernance clair, lequel servira de feuille de route de toute l’action gouvernementale.

Celle-ci devrait répondre à des objectifs précis touchant notamment à la relance de l’économie, la gestion rigoureuse de finances publiques, l’amélioration du social du congolais, la restauration de la paix, l’amélioration du climat des affaires et le renforcement de la sécurité nationale.

En ce qui concerne la présentation du programme de son gouvernement et les membres de ce dernier devant l’Assemblée nationale, Sylvestre Ilunga Ilunkamba devra faire une course à la montre pour relever le défi du calendrier contraignant. Il est clair que la session ordinaire de mars 2019 se clôture le 15 juin prochain. De ce fait, il est obligé d’inscrire l’expédition de ces dossiers dans un délai record avant cette date.

Face à cette réalité et contrainte de temps, le premier ministre a rassuré devant la presse, ce lundi 20 mai 2019, que tout va se faire le plus rapidement possible conformément à la.recommandation du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Je considère ma nomination comme une lourde responsabilité en ce moment crutial de notre pays. Je vais mobiliser toutes mes capacités pour faire fonctionner de manière harmonieuse la coalition au sein du gouvernement et à contribuer à l’amélioration des conditions des vies des congolais dans la transparence et assurances», a-t-il déclaré.

Eric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito