Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’État attend de la BAD une contribution de plus de 285 milliards de CDF pour financer les investissements!

Published

on

RDC : l'État attend de la BAD une contribution de plus de 285 milliards de CDF pour financer les investissements! 1

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo attend l’équivalent de la somme de 285 milliards 80 millions 334 mille 965 francs congolais de la part de la Banque Africaine de développement (BAD) dans le cadre du financement des investissements.

Ces indications sont contenues dans la loi de finances de l’exercice 2021 dans sa section consacrée aux recettes extérieures de financement des investissements.

L’année dernière, les prévisions sur les recettes extérieures provenant de la BAD pour appuyer le secteur des investissements étaient de l’ordre de 168 milliards 741 millions de CDF au premier semestre 2020.

Toutefois, l’intervention de la BAD au profit de l’État congolais en 2020 s’est limitée à 67 milliards 762 millions 380 mille 729 francs congolais, soit un taux de réalisation de 40 % du montant global attendu.

En ce qui concerne les recettes extérieures d’appui budgétaire en 2021, le Gouvernement congolais fixe la contribution de la Banque Africaine de Développement (BAD) à hauteur de 206 milliards 780 millions de francs congolais.

Signalons que la Banque africaine de développement qui est un des partenaires fiables du Gouvernement congolais, est très active dans le secteur social.

Récemment, la BAD a indiqué que le Projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la région du Centre (PRISE), mis en œuvre, depuis 2016, en République démocratique du Congo a permis d’améliorer l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et aux soins de santé à un demi-million de congolais.

D’après les informations de la BAD, ce projet a été financé par un prêt et trois dons de trois guichets concessionnels de la Banque africaine de développement : le prêt FAD de 2,2 millions de dollars américains, un don de 47,3 millions de dollars américains du Fonds africain de développement (FAD), un autre de 6,1 millions de dollars de l’Initiative pour l’eau et l’assainissement en milieu rural (RWSSI, sigle en anglais) et un troisième de 63 millions de dollars de la Facilité d’appui à la transition.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito