Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’Etat s’apprête à lever 85,6 millions USD sur le marché local

Published

on

Le Gouvernement congolais à travers le ministère des Finances s’apprête à lever 150 milliards de CDF, soit 85,6 millions USD, sur le marché financier local au dernier trimestre de cette année 2019. Les souscriptions des bons du Trésor seront lancées le 8 octobre prochain.  Objectif : financer les investissements publics porteurs de croissance dans le cadre du programme d’urgence du chef de l’Etat.

Le ministre des Finances, José Sele Yalaghuli a réunit autour de lui, ce mardi 24 septembre 2019, le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo et les principaux responsables de banques commerciales opérant en RDC.

L’enjeu de cet échange consistait à faire le point sur les préparatifs et à solliciter l’implication de la profession bancaire qui sert aussi d’intermédiaire financier pour la réussite de cette opération.

« Nous attendons aussi des banquiers leurs souscriptions parce qu’ils ont des excédents dormants. Nous allons lever 150 milliards de francs congolais sur le marché local. Donc, les banques sont invitées, autour de la Banque centrale, à souscrire afin de soutenir le budget de l’Etat »,a déclaré l’argentier national.

En effet, les opérations de souscriptions à ces bons du Trésor de 150 milliards de CDF seront ouvertes à tous, aussi bien aux nationaux qu’aux expatriés, résidents ou non résidents en RDC, d’octobre à décembre 2019. Cela représente l’équivalent de 85 millions USD au taux moyen annuel budgétaire de 1 747 CDF.

Ces fonds vont permettre, à terme, au Gouvernement d’avoir des moyens supplémentaires pour financer les investissements, en appui de ce qui est déjà prévu et fait dans le cadre du Budget 2019.

A RE(LIRE) : le marché des emprunts publics bientôt opérationnel

La Banque centrale, qui en assure la supervision, s’est déjà engagée dans une action pédagogique afin d’amener le public à adopter ce nouvel instrument financier. Toutefois, le gouverneur Deogracias Mutombo  promet de veiller à la soutenabilité de la dette pour ne pas perturber les équilibres fondamentaux du cadre macro-économique.

Par cette création d’un marché financier local, Kinshasa va enfin rejoindre enfin la dynamique internationale. Dès lors, lever des fonds sur le marché local ne sera donc plus un rêve.

Eric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito