Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: l’identification de tous les opérateurs du secteur de l’électricité s’achève le 20 mai 2022 (ARE)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC les opérateurs du secteur de lélectricité invités à transmettre un rapport détaillé de leurs activités dici le 20 mai 2022 ARE

Lancé le 21 avril dernier, le processus d’identification de tous les opérateurs et exploitants du secteur de l’électricité devra prendre fin le 20 mai 2022.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de l’Autorité de Régulation du Secteur de l’Electricité (ARE).

Selon la Direction de l’ARE, l’un des objectifs majeurs de cette identification est de faire un état des lieux général du secteur de l’électricité en vue de diagnostiquer les problèmes récurrents auxquels sont confrontés ces opérateurs d’une part et de l’autre, de définir les modalités d’accompagnement de ces opérateurs dans le processus de la régulation de leurs titres.

« Il est demandé à tous les opérateurs exerçant l’une des activités du secteur de l’électricité (production, transport, commercialisation, importation ou exportation) en République Démocratique du Congo de bien vouloir transmettre à l’ARE, au plus tard le 20 mai 2022, un Rapport détaillé de leurs activités. Ce Rapport devra contenir notamment, les faits saillants de leurs activités, les permis ou titres en leur possession, les paramètres d’exploitation technique, les impacts sociaux et les données financières. », lit-on dans ce communiqué.

Les sources proches de l’ARE signalent que certains opérateurs de sont déjà faits enregistrer dans les locaux de l’institution publique sur le Boulevard du 30 Juin, Immeuble Royal 3ème et 4ème étage, pour se faire identifier.

L’ARE, rappelons-le, est un établissement public de l’Etat qui assure la régulation, le contrôle et le suivi des activités du secteur de l’électricité en République Démocratique du Congo.

En sa qualité de régulateur, l’ARE a pour mission d’examiner les demandes des permis (concessions, licences, autorisations et délégations) faites par des personnes physiques ou morales désireuses de faire des activités du secteur de l’électricité.

Au bout d’une année de travail sous le leadership de l’ingénieure Sandrine Mubenga Ngalula, l’ARE a été classée parmi les meilleurs régulateurs en Afrique selon le dernier rapport 2021 de la Banque Africaine de Développement (BAD) sur l’évaluation du niveau de développement du cadre réglementaire du secteur de l’électricité dans les pays africains et la capacité des autorités de réglementation par rapport aux meilleures pratiques internationalement acceptées.

Patrick BOMBOKA

Advertisement

Edito