Connect with us

a la une

RDC : LUCHA dénonce « surfacturation et mauvaise qualité de services » Télécoms !

Published

on

RDC : LUCHA dénonce « surfacturation et mauvaise qualité de services » Télécoms ! 1

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) dénonce fermement la surfacturation et la mauvaise qualité des services offerts par les multinationales opérant dans le secteur des télécommunications en Rd Congo. Une série d’activités a été récemment lancée à travers le pays.

Après Beni, où un sit-in a été organisé jeudi dernier devant la société Airtel, c’est le tour de Kinshasa. Une manifestation se tient ce jeudi devant le siège de Vodacom Congo dans la commune de la Gombe. De ce fait, un courrier officiel a été adressé au Gouverneur de la ville de Kinshasa pour information.

En effet, ces activités de protestation visent les opérateurs télécoms, à savoir : Airtel Congo, Vodacom Congo, Orange RDC et Africel. La LUCHA est catégorique : leurs services sont d’une qualité « médiocre ».

Des plaintes de la clientèle de ces sociétés de télécommunications ne cessent d’augmenter quant aux appels téléphoniques et aux services internet. Ce, malgré l’arrivée de la 4G.

Aussi, se déplore la LUCHA, des fournisseurs proposent un forfait internet de 1 Gigabits à 10 dollars américains pour une validité variant entre 7 et 30 jours. D’où, la réclamation à la baisse de prix de la communication, lesquels devraient être proportionnels au pouvoir d’achat de la population.

Exprimant sa solidarité à l’action de revendication citoyenne de la LUCHA, le député national Claudel André Lubaya appelle à une appropriation de la question par les pouvoirs publics afin de rétablir les citoyens dans leurs droits et permettre à l’Etat d’exercer pleinement son autorité dans ce secteur promoteur de prospérité.

« J’invite les opérateurs des télécoms à faire preuve de responsabilité sociale et sociétale en abandonnant les pratiques dénoncées par la LUCHA et qui constituent une atteinte aux droits des consommateurs, un obstacle à la souveraineté nationale et une des causes de perte de recettes fiscales et d’appauvrissement de l’Etat », a – t – il indiqué dans une publication.

Ce député national élu de la ville de Kananga (et député provincial élu de Kazumba) estime que les sociétés de Télécoms devraient s’engager à améliorer la qualité de leurs prestations, à faire preuve de transparence en ce qui concerne les plans tarifaires de différents services (data, appels, sms) à la clientèle et à rendre publics leurs résultats financiers réalisés chaque années en RDC.

« J’appelle le Président de la République, dont l’appel et l’engagement républicain à lutter contre les anti-valeurs comportent un grand retentissement, à user de tous les moyens en son pouvoir pour assainir ce secteur vital de notre économie et qui joue un rôle essentiel dans la vie de la nation », a insisté Claudel André Lubaya.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement