Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: l’UNICEF a besoin de 862,4 millions USD pour répondre aux besoins aigus de plus de 8 millions d’enfants congolais

Avatar of La Rédaction

Published

on

20221206 123910 1

La Directrice régionale du Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Marie-Pierre Poirier, a procédé, le lundi 5 décembre 2022, au lancement à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, de l’action humanitaire en faveur des enfants (HAC) pour 2023, dans le cadre de l’appel mondial de l’UNICEF pour l’action humanitaire en faveur des enfants.

Selon Marie-Pierre Poirier, l’UNICEF a besoin de 862,4 millions de dollars US pour répondre aux besoins aigus de plus de 8 millions d’enfants congolais.

Dans le cadre de cet appel, l’UNICEF en RDC vise à apporter son aide à 11 millions d’enfants de moins de 5 ans grâce à la vaccination contre la rougeole ; 3,4 millions de personnes en leur apportant un accès à l’eau potable ; 2 millions d’enfants et de soignants par son appui en matière de santé mentale et de soutien psychosocial ; 1,7 million d’enfants en leur offrant un accès à l’éducation ; 1,1 million de personnes en distribuant des biens de première nécessité ; 996 000 enfants en facilitant le traitement contre la malnutrition aigüe sévère.

Madame Poirier indique qu’un financement opportun, flexible et pluriannuel était essentiel pour soulager les souffrances des enfants congolais.

« L’UNICEF continuera à fournir une assistance intégrée et vitale tout en renforçant la résilience des communautés et la cohésion sociale à l’échelle du pays, afin d’ouvrir la voie à des initiatives à plus long terme visant à promouvoir la paix et le développement. Le bien-être des enfants sera toujours notre priorité absolue. Les enfants ne peuvent pas attendre. Nous devons agir maintenant ! », a déclaré Madame Poirier.

A en croire les statistiques de cette agence onusienne, 5,7 millions de personnes sont déplacées en RDC, dont l’écrasante majorité à l’Est a fui les combats qui font rage et qui ont provoqué le déplacement d’au moins 1,5 million de personnes en 2022, dont plus de la moitié des enfants.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV