Connect with us

a la une

RDC: Mabunda lance le séminaire du Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption!

Published

on

RDC: Mabunda lance le séminaire du Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption!

Le Rapport de Transparency international classe la RDC parmi les 15 pays les plus corrompus au monde. La corruption constitue donc un véritable fléau qui tue la société dans toutes ses composantes. Elle entrave la croissance économique et prive au trésor public des précieux moyens pour l’action gouvernementale.

C’est dans le souci de combattre ce fléau que le Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption, section RDC, (APNAC-RDC) organise ce séminaire. Objectif visé: outiller ses membres pour un contrôle parlementaire responsable.

RDC: Mabunda lance le séminaire du Réseau des Parlementaires Africains contre la corruption!Dans son mot de circonstance, la Présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda a expliqué l’importance de cette mission d’aussi grande importance. ” La lutte contre la corruption occupe une place de choix dans les préoccupations des congolais. La corruption met en mal la distribution équitable de nos richesses. Elle doit être combattue par toute la population mais nous les parlementaires nous devons être au devant de la scène parceque nous sommes des contrôleurs de l’action publique“, a-t-elle déclaré.

Elle est par ailleurs revenue sur la démarche menée par la chambre basse pour mettre à jour les outils de lutte contre la corruption qui menace la paix et la cohésion nationale.

A l’Assemblée, nous avons essayé d’être plus concrets suite à l’alerte lancée par le président de l’APNAC-RDC. Nous avons voté la loi portant création d’une institution de lutte contre la corruption. Et une autre loi qui est en cours d’examen qui modifie la loi sur le code pénal. Ceci pour renforcer les peines en cas de corruption. Donc, toutes ces propositions de loi sont en plein examen pour renforcer les sanctions liées à la corruption“, a indiqué la speaker de la chambre basse.

La corruption a des conséquences directes sur le niveau de vie de sa population et la persistance de la pauvreté.

Ce tableau sombre appelle à l’implication directe des parlementaires pour endiguer ce mal qui revêt plusieurs facettes.

Pour sa part, le président de l’APNAC-RDC, Pasi Za Pamba a décrit la corruption et ses effets néfastes sur la société.

Ce fléau décourage l’investissement et fausse le jeu démocratique. Et on réalise que les corrupteurs et corrompus sont intelligents et félins avec une longueur d’avance et qu’il faut des bons outils pour un contrôle parlementaire et citoyen susceptible de produire des résultats“, a soutenu Pasi Zapamba.

Il a invité ses collègues parlementaires à faire montre d’initiatives dans le sens de mieux contrôler pour éradiquer ce fléau.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement