Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Masangu Mulongo évoque les quatre facteurs de succès de l’économie de développement !

Published

on

La paix et la sécurité, l’état de droit, le capital humain ainsi que le leadership transformationnel sont les quatre facteurs du succès de l’économie de développement prônée par Jean Claude Masangu Mulongo. L’ex. gouverneur de la Banque centrale du Congo a entretenu les étudiants de l’Université pédagogique nationale (UPN), le samedi 4 mai 2018, sur les contours de ce modèle économique susceptible de sortir la RDC du sous-développement.

Dans son exposé, Jean – Claude Masangu est parti de l’état des lieux pour faire le bilan des 20 dernières années avant d’évoquer la nécessité d’opter pour l’économie du développement comme modèle adapté au contexte congolais. S’en est suivi un échange enrichissant et participatif avec les étudiants sur la modération du professeur Mamba, chef du département de la Faculté des sciences économiques et de gestion de cette université.

Pour soutenir sa démarche, l’orateur a démontré le caractère impératif et indispensable des facteurs du succès sus-évoqués dans la dynamique de changement.

« Nous sommes 81 millions d’habitants. C’est un marché énorme en Afrique. Ce capital humain doit être dévoué, qualifié, en bonne santé et compétitif qui veut le développement. Il faut un changement des mentalités pour chercher la qualité, être combatifs et nous pouvons avec tous les potentiels, être premiers en Afrique et nous positionner dans le monde », a – t – il indiqué.

Pa conséquent, l’orateur et les étudiants se sont accordés sur le fait que sans la paix, ni sécurité juridique et judiciaire, encore moins un état de droit, tous les efforts qui seront entrepris n’auront pas d’effets escomptés.

Motivant son auditoire,  Jean – Claude Masangu a interpellé : « il y a de pays qui n’ont pas de ressources naturelles et qui évoluent mieux que nous. C’est pour ça que nous parlons de la malédiction de ceux qui ont des ressources naturelles. Or, il, faut changer cette malédiction en bénédiction. Nous devons le vouloir. Et nous en sommes capables. »

Jean-Claude Masangu : «Le modèle économique actuel a montré ses limites»

Quant au secteur productif, le modèle économique prôné par l’ex. gouverneur de la BCC préconise la mobilisation des investissements pour la production locale et la promotion d’une industrie de transformation locale qui emploie la main d’œuvre locale  et dont les produits sont destinés prioritairement à la consommation locale avant de penser l’exportation.

Cette stratégie vise l’autosuffisance alimentaire et la fin de la dépendance des importations des produits de première nécessité qui coûtent environ 1,5 milliard USD à la RDC chaque année.

Répondant aux questions des étudiants, Jean Claude Masangu Mulongo a insisté sur la volonté politique réelle et un leadership transformationnel pour réussir ce pari de développement de la RDC. Si le secteur privé compétitif et porteur de croissance a sa part de responsabilité dans ce processus, l’administration publique se doit également d’être efficace par un service réel  à rendre à la nation.

Après l’Université de Kisangani et l’Université technologique Bel Campus et l’UPN, le Gouverneur honoraire de la Banque Centrale du Congo (BCC), Jean-Claude Masangu entend poursuivre cette série d’échange avec la jeunesse congolaise sur le thème : « Quel modèle du développement économique capable de sortir la Rdc du sous-développement ? »

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito