Connect with us

a la une

RDC : mise au point de Gécamines sur l’opacité de ses opérations financières

Published

on

RDC : mise au point de Gécamines sur l'opacité de ses opérations financières 1

Dans un correspondance adressée au chef de l’Etat et signée par son directeur général, la Gécamines juge infondées les accusations de l’Ong ASADHO sur le manque de transparence dans les opérations financières effectuées par la Gécamines, cette entreprise de l’étatique. Elle apporte également des éléments de réponse à ces accusations qu’elle juge graves.

Cette mise au point porte sur le éléments ci-après :

Primo. La prétendue partie des avances fiscales portées en malettes de billets à la Banque Centrale du Congo.

A ce sujet, la Gécamines souligné que les transferts se sont faits par voie bancaire et il n’a jamais été question de maillettes de billets.

Secundo. Du non versement de cet argent par voie bancaire aux régies financières concernées en lieu et place du trésor public directement.

Selon les explications du directeur général intérimaire de Gécamines, son entreprise paye directement au trésor public pour lui permettre de répondre aux obligations sans devoir attendre que les banques commerciales le fassent.

« La Gécamines n’est nullement responsable des a avances fiscales de l’Etat», a-t- il précisé.

RDC : mise au point de Gécamines sur l'opacité de ses opérations financières 2

Tertio. Le pourquoi de l’attente du ministre de Finances pour déclarer en 2017 les avances fiscales faites en 2015.

En tant que débiteur, indique le courrier, l’État n’est jamais pressé de compenser les sommes qui lui sont dues (impôts) avec ce qu’il doit (avances fiscales). C’est d’ailleurs une des difficultés auxquelles se heurte la Gécamines pour titriser la totalité de ses avances sur fiscalité.

Quarto. Des régies financières ont-elles réellement vu passer cet argent ou doivent-elles simplement reconnaître un crédit d’impôt pour de sommes qu’elles n’ont jamais perçues?

A cette question, Jacques Kamenga précise qu’il y a coexistence entre faire des avances fiscales à l’Etat et le fait de payer régulièrement les impôts jusqu’à ce que soit enclenchée la compensation.

Quinto. Le parlement a-t-il vu les avances fiscales lors de la réédition de compte?

Le directeur général de Gécamines estime, à ce sujet, que cela ne dépend nullement d’eux.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :