Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : mobilisation des recettes, le ministère des Finances promet de canaliser les fonds générés par la Police nationale

Avatar of La Rédaction

Published

on

20230125 130003

Dans le souci de mobiliser suffisamment des ressources financières, le Gouvernement central compte mieux canaliser les fonds générés par les services de la Police nationale congolaise (PNC). Ce qui justifie le lancement le lundi 23 janvier 2023 par le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, de la campagne de mobilisation et canalisation des recettes générées par la PNC au Trésor public, conformément à la Loi.

Et dans le souci d’optimiser la réforme sur la digitalisation, le Ministre des Finances a annoncé le déploiement progressif du LOGIRAD à partir du second semestre 2023, au sein de la PNC.

Dans le cadre de cette réforme, des caméras de télédétection seront installées sur la voie publique pour juguler les antivaleurs.

Le Ministre des Finances a, par la même occasion, exhorté les éléments de la PNC et les ordonnateurs de la Direction générale de recettes administratives, domaniales et de participation (DGRAD) à faire preuve d’intégrité et de discipline.

Nicolas Kazadi a promis d’améliorer les conditions socioéconomiques des agents de la PNC à travers une rétribution au prorata de la production.

Selon certains analystes, cette campagne devrait s’étendre à tous les éléments de la PNC en lieu et place de seuls agents de la Police de circulation routière même si ces derniers sont généralement caractérisés par un incivisme notoire consistant à rançonner les usagers de la route et empocher d’importantes sommes d’argent.

Un rapport publié en novembre 2022 par un groupe de journalistes indépendants renseigne qu’environ 200 millions de dollars américains sont détournés par les services de Police et échappent au contrôle des services d’assiettes.

Selon le rapport, des éléments de la PNC perçoivent d’importantes sommes d’argent à travers des amendes transactionnelles. Les enquêteurs affirment que ces sommes d’argent sont partagées entre certains hauts gradés de la Police nationale congolaise.

L’Etat est donc appelé à ouvrir l’œil et le bon pour enfin canaliser tous les fonds générés par la Police. Un exercice qui ne peut marcher que si les préposés de la DGRAD sont disséminés à travers les commissariats et sous-commissariats de Police implantés dans le pays afin d’arrêter l’hémorragie.

Olivier KAFORO

Advertisement

Edito