Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Néné Nkulu autorisée à identifier les travailleurs expatriés pour quatre avantages

Published

on

RDC : Néné Nkulu autorisée à identifier les travailleurs expatriés pour quatre avantages 1

La ministre d’État, ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Néné Nkulu, est autorisée à entreprendre l’identification de tous les travailleurs expatriés vivant en Rd Congo. Une opération qui devrait se faire dans le stricte respect des dispositions légales et réglementaires en la matière.

La décision avait été prise au terme de la réunion du Conseil des ministres tenue, le vendredi 28 août 2020 à Kinshasa.

En effet, cette opération que le ministère de Emploi entend amorcer dans les prochains jours sur l’ensemble du territoire national présente quatre avantages motivés par Néné Nkulu.

D’abord, (1) celui de disposer d’une base des données fiables de tous les travailleurs étrangers actifs au pays. Ensuite, (2) celui de protéger la main d’œuvre nationale en exigeant aux entreprises de se conformer aux dispositions légales et règlementaires en la matière. Cette identification va également (3) contribuer à l’élargissement de l’assiette des recettes fiscales et sociales de l’Etat par une maîtrise de la population des travailleurs étrangers. Et enfin, (4) la constitution d’une banque des données. 

A RE(LIRE) : la ministre de l’Emploi rappelle le respect du Code du travail pour l’embauche du personnel expatrié

Il y a lieu d’indiquer que la Direction générale de migration (DGM) dispose déjà d’un fichier identifiant tous les expatriés séjournant en Rd Congo au titre de tourisme ou pour de raisons de travail. Logiquement, ce fichier devrait servir d’instrument de base pour la contre-vérification des données qui seront recueillies auprès des employeurs et déclarées au niveau des structures étatiques habilitées. 

Quoi de plus normal que la DGM et le ministère de l’Emploi, travail et prévoyance sociale collaborent étroitement pour faire appliquer correctement les lois de la République démocratique du Congo par les expatriés qui y sont établis. 

Cette démarche de la ministre d’Etat Néné Nkulu part du constat selon lequel l’embauche des travailleurs étrangers dans plusieurs entreprises se fait en violation des dispositions légales et règlementaires en vigueur. Par conséquent, l’identification des travailleurs étrangers demeure une solution efficace. 

Agnes KAYEMBE

Advertisement

Edito