Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Nicolas Kazadi a présidé la réunion de la Troika politique en prévision des discussions en marge des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC Nicolas Kazadi a présidé la réunion de la Troika politique en prévision des discussions en marge des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale

En présence du Ministre d’État, Ministre du Budget, Aimé Boji Sangara et de la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo, Madame Marie-France Malangu Kabedi, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a présidé une réunion préparatoire de la Troika politique pour permettre à la délégation de la RDC de participer de manière efficace aux réunions des Assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI), et du Groupe de la Banque Mondiale à Washington DC aux États-Unis d’Amérique, à partir du 10 octobre 2022.

En effet, cette réunion s’inscrit dans le cadre du Programme triennal conclu entre la République Démocratique du Congo et le Fonds Monétaire International en 2021.

C’est dans cette optique que le Ministre congolais des Finances, en sa qualité de Président de la Troika Politique, a organisé cette réunion pour une évaluation globale de la situation y relative.

Après la communication du Ministre des Finances sous forme de cadrage, les discussions ont porté sur les principales préoccupations du FMI, en l’occurrence la question de la masse salariale, les réformes de la Fonction publique, les subventions pétrolières, la politique monétaire, et l’inflation, la Loi portant lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, l’examen des critères quantitatifs à la fin du mois de juin 2022, et le statut des repères structurels de la troisième et la quatrième revue et autres engagements à fin décembre 2022.

Concernant le point lié à la masse salariale, il ya des revendications des syndicats auxquelles le Gouvernement s’apprête à apporter une solution dans le respect des engagements avec le FMI.

Quant aux subventions des produits pétroliers, il y a l’évaluation des manques à gagner. « Sur cette question là, nous avons fait des progrès, on a aujourd’hui le montant certifié pour 2022 et projeté un montant y compris pour 2023 », a précisé le Coordonnateur du CTR, Félicien Mulenda, au cours d’une interview accordée à la presse à la fin de cette réunion.

Le bouclage du programme du développement de 145 territoires a aussi été évoqué et pour regarder les différentes sources de financement, le Gouvernement a consacré, au-delà du financement sur fonds propres, les DTS (droits de Tirage Spéciaux) pour matérialiser cette initiative du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La Troika politique a par ailleurs examiné les repères structurels ainsi que certains critères qualitatifs.

Au sujet des repères structurels, tout irait bon train. Le seul repère pour lequel le Gouvernement doit avoir un dialogue avec le FMI serait celui axé sur la mise en œuvre du système de traçabilité des droits d’accises.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito