Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Non, Joseph Kabila n’est pas le responsable de tous les maux de la RDC (Note d’alerte 34)

Avatar of La Rédaction

Published

on

JKK

Le tweet, contre l’ancien président de la République Joseph Kabila, du « Citoyen Bakadifuila » est un véritable condensé des discours de haine et de désinformation, susceptibles d’inciter des communautés et des individus à la violence et ainsi, mettre à mal la cohésion sociale et la coexistence pacifique
des peuples.

Sur son compte X (ex-Twitter), celui qui se présente notamment comme « journaliste » a accusé le président honoraire de tous les péchés.

Mais auparavant, l’auteur s’est rendu coupable du crime de négationnisme en ce qu’il impute le génocide des Tutsi et Hutus modérés, déclenché le 6 avril 1994 après l’assassinat de l’ancien président rwandais Juvenal Habyarimana, à Paul Kagame alors que l’ONU l’attribue aux extrémistes Hutus (Interhamwe).

Pour revenir aux accusations contre Joseph Kabila, confrontons-les aux faits pour démêler le vrai du faux.

1. Des homicides de Floribert Chebeya, Rossy Mukendi, Armand Tungulu et de Thérèse Kapangala, qu’il met sur le dos de Joseph Kabila.

– Certains officiers de police, notamment le colonel Daniel Mukalayi et le manoir Christian Ngoy Kenga Kenga, ont été jugés et condamnés pour leur implication dans le meurtre de Floribert Chebeya, fondateur de l’ONG la Voix des Sans Voix (VSV).

Copy of SB – Note d’alerte #34

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV