Connect with us

a la une

RDC : obsèques d’Etienne Tshisekedi financés par le trésor public

Published

on

RDC : obsèques d'Etienne Tshisekedi financés par le trésor public 1

C’est officiel, le rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi est prévu pour ce 30 mai 2019. D’après des sources crédibles, ces funérailles de trois jours sont financés par le trésor public congolais. Si la construction du mausolée a coûté environ 2,5 millions de dollars, la différence de la note globale de cette prise en charge n’a pas encore été révélée par la Présidence de la République.

Pour d’aucuns, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, l’un des pères de la démocratie congolaise, mérite des funérailles digne de son rang afin d’honorer sa lutte héroïque et historique.

Cependant, insistent-ils, le peuple a le droit de connaître combien ces obsèques ont coûté à la République. Ce, au nom de la transparence et de la recevabilité qu’exigent la bonne gouvernance.

En attendant, le programme des funérailles prévoit l’arrivée de la dépouille mortelle sur le sol congolais pour le jeudi 30 mai 2019. Le vendredi 31 mai, elle sera exposée au stade des Martyrs de la Pentecôte pour le recueillement populaire. Et l’inhumation interviendra le samedi 01 juin 2019 après la grande messe solennelle sur place au stade des Martyrs.

Ce rapatriement intervient deux ans après la mort du sphinx de Limete décédé le 1er février 2017. Depuis lors, son corps se trouvait toujours dans un funérarium en Belgique. Cela, par manque d’un accord politique entre l’ancien régime et la famille Tshisekedi au sujet son rapratriement et l’organisation des funérailles.

Avec l’alternance au sommet de l’État, le climat politique a permis que ce projet d’enterrer Etienne Tshisekedi sur le sol de ses ancêtres se matérialise.

Pour certains historiens, le stade de martyrs choisi comme lieu des obsèques et la date du 01 juin ne sont pas pris au hasard.

En effet, le 1er juin 1966, Etienne Tshisekedi était ministre lors de la pendaison de quatre responsables politiques accusés de trahison. Connus dans l’histoire du Congo comme les «martyrs de la Pentecôte», ils donnent leur nom à ce stade où doit être honoré, 53 ans après, la mémoire d’Étienne Tshisekedi, un même 1er juin de Pentecôte.

Nadine FULA & Tracy NZENGELI

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :