Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : OEBK appelle à une maintenance urgente du Pont « Maréchal » exposé aux risques d’effondrement

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : les travaux de réhabilitation du « Pont Maréchal » démarrent bientôt, annoncent l'OEBK et la JICA

Construit en 1979 sous l’ère Mobutu, le Pont Maréchal situé à Matadi dans la province du Kongo Central court un risque d’effondrement si rien ne se fait dans les jours à venir.

Cette alerte est donnée par la Directrice générale intérimaire de l’Organisation pour l’Équipement de Banana-Kinshasa (OEBK), Gloria Tuluka, à l’occasion de la célébration du 39ème anniversaire de cet ouvrage depuis sa mise en service.

D’après elle, il est établi sur base des rapports des experts japonais que la menace contre les talus, les fissures et les nids de poules nécessitant des travaux urgents et le remplacement d’asphalte pour préserver la structure métallique contre les eaux de pluie.

A cet effet, elle estime que l’urgence s’impose à l’OEBK pour le lancement des travaux de stabilité de cet ouvrage dont la détérioration fait subir un coup dur à l’ensemble du pays.

Gloria Tuluka indiqué que l’OEBK ne saurait que constater l’anéantissement de ses efforts par certains usagers dont l’impact négatif sur la chaussée est visible.

Le flux important des transporteurs des poids lourds à destination de divers ports présente une menace sur la durabilité du pont et de ses dépendances.

L’OEBK évoque également les causes liées à l’environnement du « Pont Maréchal ».

« La ville de Matadi n’est plus la même. Il y a maintenant des constructions dans les encablures du Pont ainsi que la création des ports occasionnant la détérioration accélérée du Pont à cause des trafics de poids lourds et des prestations permanentes sur la chaussée », a fait savoir la Directrice générale intérimaire de l’OEBK.

Par ailleurs, la Direction générale de cette organisation note que la protection du Pont « Maréchal » est une mesure préventive pour le port en eaux profondes qui ne pourrait jamais être indissociable du pont « Maréchal ».

Le port en eaux profondes de Banana n’aura de sens que par la meilleure maintenance du Pont « Maréchal » et de sa pérennité pour les années à venir.

Il sied de rappeler que l’OEBK avait lancé le même type d’alerte lors de la commémoration du 38ème cet ouvrage.

Les responsables de l’OEBK avaient révélé, le 25 mai 2021, qu’il faudrait une enveloppe de 20 millions de dollars américains pour décaper l’ancien bitume et remplacer une nouvelle couche d’asphalte.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito