Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : onze mois impayés, les députés provinciaux indexent Gilbert Kankonde et Sele Yalaghuli

Published

on

RDC : onze mois impayés, les députés provinciaux indexent Gilbert Kankonde et Sele Yalaghuli 1

Le ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde, son collègue des Finances Sele Yalaghuli et le ministre du Budget, Jean Beaudouin sont accusés de bloquer le paiement de onze mois d’arriérés d’émoluments au profit des députés provinciaux de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans une déclaration faite à l’issue d’une réunion tenue à Kinshasa du 4 au 6 janvier 2021, le Collectif des députés provinciaux de la République Démocratique du Congo a dénoncé « le refus par le ministre des Finances de payer les émoluments des députés provinciaux pendant toute une session budgétaire ».

Une attitude qui, selon le collectif, viole l’article 109 de la Constitution qui stipule que « les députés ont droit à une indemnité équitable qui assure leur indépendance et leur dignité… ».

Concernant le ministre de l’Intérieur, le collectif l’accuse d’entraver gravement le bon fonctionnement des institutions provinciales de la République.

« Considérant la situation sociale actuelle des députés provinciaux caractérisée par une misère indescriptible des députés provinciaux et de leurs familles en difficultés pour faire face à la situation de loyer et de la scolarisation de leurs enfants causés par le non paiement de onze mois d’émoluments ; et suivant le protocole d’accord signé entre le ministre des Finances, Sele Yalaghuli et le collectif des élus provinciaux en août 2020 relatif au paiement des arriérés de onze mois des émoluments des députés provinciaux dont le ministre a brillé par le non respect des engagements…, le collectif d’élus provinciaux dénonce le blocage délibéré du paiement des arriérés d’émoluments des députés provinciaux », ont fait savoir les membres du Collectif des députés provinciaux.

En juillet 2020, les députés provinciaux de 26 provinces de la République Démocratique du Congo ont menacé de boycotter la rentrée parlementaire de septembre à cause du non paiement de neuf mois d’émoluments de ces derniers.

En outre, le collectif des députés provinciaux ont regretté la non-application de la loi de finances 2020, précisément sur la dotation des assemblées provinciales.

« Nous regrettons la non-application de la loi de finances de 2020, relative à la dotation des Assemblées provinciales qui tient compte des réalités socio-économiques de notre pays. Car, les élus provinciaux touchent les émoluments modiques », ont-ils déploré.

Olivier KAMO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito