Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : OTI et BTI, le Gouvernement doit plus de 400 millions USD aux créanciers en 2023

Avatar of La Rédaction

Published

on

franc congolais

Dans son bulletin statistique de la dette publique de l’exercice 2022, la Direction générale de la dette publique (DGDP) renseigne que le Gouvernement de la République Démocratique du Congo devra payer plus de 400 millions de dollars au titre de la dette publique intérieure contractée sur le marché financier local des Obligations du Trésor indexées et des Bons du trésor indexés.

Ce montant de 400 millions USD représente 222,73 millions de la dette publique proprement dite et près de 180 millions USD d’intérêts liés à cet endettement.

D’après la même source, la dette publique intérieure de la République Démocratique du Congo s’est chiffrée à 3 milliards 840 millions 54 mille à fin 2022 et représente 6,48% du PIB.

Dans ce rapport, la DGDP indique que la RDC est exposée au risque de refinancement induit par les instruments du marché public intérieur.

En effet, tous les Bons du Trésor émis en 2022 doivent être refinancés et remboursés en 2023.

Hormis les risques de refinancement, la Direction générale de la dette publique note également le risque de taux d’intérêt.

Le portefeuille de la dette publique congolaise est faiblement exposé au risque de taux d’intérêt étant donné que la totalité des emprunts est contractée à des taux fixes, soit 100,00% du total.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV