Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : outillés par l’IGF, 144 Commissaires aux comptes bientôt au coeur de la lutte contre la corruption

Avatar of La Rédaction

Published

on

204045EA 8C22 400F ADF2 2F2636C055CC

Nommés tout récemment par le Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, 144 Commissaires aux comptes ont suivi un séminaire de renforcement des capacités organisé par l’Inspection Générale des Finances sur recommandation de la Primature.

Ces assises de trois jours, animées par l’Ordre National des Experts comptables (ONEC), avait comme objectif d’outiller les experts comptables sur le contexte ainsi que le cadre légal de leurs missions.

Dans son mot de clôture, Gaspard Ngondakoy-Nkoy,

22583687 6385 48D3 806A 9881D3B2B8C1
Directeur de Cabinet du Premier Ministre congolais a révélé que c’est grâce à la ferme volonté du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, répercutée par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde que l’on assiste après près de 20 ans à l’installation de 144 Commissaires aux comptes dans les établissements publics.

« La matérialisation de ce séminaire découle de la détermination du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi qui n’épargne aucun effort pour la restauration de tous les organes de contrôle, piliers de la bonne gouvernance pouvant contribuer à la lutte contre les anti valeurs », a-t-il déclaré.

Pour le représentant de Jean-Michel Sama Lukonde, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a gagné le pari de l’implémentation de la bonne gouvernance dans la gestion des établissements publics.

Ce dernier reste convaincu que le Gouvernement et les autorités du pays sont déterminées à implémenter la bonne gouvernance publique en vue de changer la direction du développement de la RDC.

Peu avant l’intervention du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, l’Inspecteur Général des Finances Chef de service a exposé sur les attentes du Gouvernement de la République sur les Commissariats aux comptes dans les établissements publics.

Dans son speech, Jules Alingete a rappelé à ses pairs que la nomination des Commissaires aux comptes et l’organisation de ce séminaire d’échange des connaissances montrent davantage la volonté du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, et celle du Premier Ministre Chef du Gouvernement d’instaurer la bonne gouvernance.

Jules Alingete s’est réjoui du choix de son service pour abriter ce séminaire qui s’est déroulé dans des bonnes conditions.

Parmi les intervenants du jour le Président de l’ONEC, M. Mukala, a rassuré, au vu des modules dispensés au début du séminaire, que les experts aux comptes s’acquitteront valablement de leurs missions.

« Les experts comptables pourront désormais faire le distinguo et appliquer avec ferveur les missions d’un Commissaire aux comptes et répondre aux attentes des fonctions leurs attribuées », a déclaré le Président de l’ONEC.

De son côté, Patrick Ngulu, Secrétaire Permanent de l’ANEP, a insisté sur les valeurs et l’éthique que doivent avoir les Commissaires aux comptes dans l’exercice de leur mandat. Il est revenu sur la nécessité de travailler dans le sens de garder la bonne image des établissements publics où ils sont affectés et de ne pas profiter de ce nouveau statut pour ternir l’image de ces entités publiques qui sortent du fameux registre de « canards boiteux ».

A la fin de cette formation, l’ensemble des experts comptables ont remercié le Chef du Gouvernement pour la confiance placée en leur modeste personne et promettent à l’unanimité d’accompagner le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi dans l’implémentation de la bonne gouvernance au sein des établissements publics.

Emilie Mboyo

Advertisement

Edito

ZoomEco TV