Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : PDL-145 T, le Gouvernement prêt à décaisser la deuxième tranche de financement au profit de trois agences d’exécution

Avatar of La Rédaction

Published

on

Gouvernement

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) s’apprête à décaisser la deuxième tranche de financement en faveur de trois agences d’exécution du Programme de développement de 145 territoires à savoir le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), la Cellule d’exécution en faveur des Etats fragiles (CFEF) ainsi que le Bureau central de coordination (BCECO).

C’est ce qu’a indiqué le Ministre d’État, Ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba Kabulo, au cours de la réunion d’évaluation avec les responsables de ces agences précitées consistant à connaître l’état d’avancement des activités de la première phase réalisées jusqu’à ce jour.

Cette séance de travail, élargie au Vice-Ministre du Plan, aux représentants des ministères des Finances, du Développement rural ainsi qu’aux délégués de la Présidence de la République et de la Primature, a lieu dans le cadre d’un dialogue permanent entre les parties.

D’après les services du ministère du Plan, chaque agence a eu à exposer, au cours de cette séance de travail, sur les différentes activités amorcées sur le terrain après le décaissement de la première tranche du financement par le Gouvernement.

Le Ministre d’Etat en charge du Plan, Christian Mwando Nsimba, a fait savoir que le Gouvernement reste, à cet effet, déterminé à s’impliquer davantage pour l’exécution totale du Programme de développement local de 145 territoires.

Pour maintenir cet élan, le Ministre Christian Mwando Nsimba a annoncé la tenue régulière de ces réunions, soit à chaque quinzaine du mois.

Rappelons qu’au cours de la cinquante-et-unième réunion du Conseil des Ministres, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a rappelé aux membres du Gouvernement l’urgence du démarrage du Programme de développement à la base de 145 territoires.

Dans son message, le Chef de l’État congolais avait insisté pour que toutes les institutions concernées continuent à se mettre à l’œuvre pour la concrétisation de ce projet.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito