Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : plusieurs réalisations accomplies grâce à la dotation de 0,3% du chiffre d’affaires des miniers

Avatar of La Rédaction

Published

on

FC28CC7D 4550 4B3F AEB7 3695C5E86150

La Ministre des Mines, Antoinette N’samba a informé le Gouvernement sur la réalisation des projets de développement communautaire avec la dotation de 0,3% du chiffre d’affaires des sociétés minières, un mécanisme défini par le législateur pour réaliser la diversification de l’économie au niveau de la base.

Au cours de la réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres du vendredi 29 mars 2024, la Ministre congolaise des Mines a précisé que les Organismes spécialisés ont été installés auprès de quarante-six (46) entreprises minières.
Ceux ayant déjà reçu la dotation des besoins communautaires qui ont été repris dans leurs plans de développement locaux sont axés essentiellement sur la construction d’infrastructures communautaires de base, la desserte en eau potable et l’énergie électrique, l’hygiène et l’assainissement, la création d’emploi et l’entrepreneuriat.

Les sommes encaissées ont permis la réalisation en cours de la majorité de projets dans plusieurs domaines répartis dans les provinces du Haut-Uélé, du Haut-Katanga et du Lualaba. Bien d’autres projets vont bientôt entrer dans leur phase de lancement.

Par contre, au cours de cette réunion, la Ministre des Mines, Antoinette Samba, n’a pas révélé le montant total mobilisé pour l’exécution des travaux en faveur des communautés impactées par l’exploitation minière.

Dans le même cadre, le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale, Modeste Mutinga, a noté que l’objectif poursuivi par le Gouvernement dans cette première phase de la mise en œuvre du Code minier
est fondé sur la satisfaction des besoins fondamentaux de la population dans
les domaines de l’éducation, de la santé, de la nutrition et des infrastructures.

Dans la deuxième phase qui va débuter au mois de janvier 2025, il sera lancé le programme de relèvement socio-économique avec amélioration de l’habitat, de l’agriculture et de l’implantation de la petite industrie de transformation pour ainsi booster le bien-être de la population et contribuer à la diversification de notre économie. Car, le défi de la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité demeure énorme.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV