Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : pour le seul mois d’avril 2022, les régies financières ont mobilisé 1,7 milliard USD des recettes

Avatar of La Rédaction

Published

on

882662397 2 fast 2 furious film billet de 100 dollar monnaie richesse

Les régies financières de la République Démocratique du Congo (RDC) ont mobilisé 3,429 milliards de Francs congolais (CDF) soit 1,7 milliard de dollars américains (USD) des recettes pour le seul mois d’avril 2022.

Ces résultats ont été annoncés par le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, lors de la réunion du Conseil des Ministres organisée le vendredi 6 mai 2022.

Au cours de la période évoquée, les assignations au titre de mobilisation des recettes des régies financières en RDC ont été fixées à 1,821 milliards de Francs congolais (CDF), soit 905 millions de dollars américains (USD).

Selon les données fournies par le Ministre des Finances, le taux de réalisation des assignations s’est établi à 188%.

En effet, ce pic historique atteint en un seul mois consolide la tendance haussière des
recettes amorcée depuis le mois de mai 2021.

Quant aux raisons ayant conduit à cette performance, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, met en avant et quatre facteurs ci-après :

– L’échéance fiscale d’avril consacrée au paiement du Solde de l’Impôt sur les
Bénéfices et Profits (IBP);

– L’envolée des cours des matières premières à l’international (cuivre et
cobalt) entraînant des retombées positives sur les chiffres d’affaires des entreprises minières ;

– Le paiement des superprofits, une première depuis l’application du nouveau Code Minier ;

– Et la digitalisation par le Logiciel Isys-Régies qui a consacré l’augmentation
des recettes de l’ordre de 50% dans 19 provinces et de 100% dans celles placées sous état de siège.

La même source renseigne que toutes les régies financières congolaises ont relevé le niveau de leurs mobilisations.

Par rapport à l’année passée, cette augmentation est respectivement de 32% pour la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), 137% pour la Direction Générale des Impôts (DGI) et 61% pour la Direction Générale des Recettes Administratives, Domaniales et de Participation (DGRAD).

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito