Connect with us

a la une

RDC : présidentielle, Fayulu réclame un débat contradictoire !

Published

on

RDC : présidentielle, Fayulu réclame un débat contradictoire ! 1

[ANALYSE] – A quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat président de la République porté par la coalition LAMUKA, Martin Fayulu Madidi, a réclamé un débat contradictoire entre candidats à la présidentielle du 23 décembre 2018.

« Je propose un débat retransmis en direct à la télévision et radio nationale ainsi que les médias privés entre les candidats à la présidentielle. Ce sera l’occasion de démontrer que, sur le terrain des idées et leur mise en application, notre coalition apporte des propositions concrètes pour la RDC», a – t – il déclaré dans un tweet publié ce lundi 17 décembre.

Cette déclaration a soulevé une vague de réactions tant sur les réseaux sociaux que dans les salons politiques de différentes tendances.

D’aucuns évoquent le caractère «irréaliste» de cette proposition vue le temps relativement court restant pour la campagne électorale.

Questions : qui des candidats qui sont en tournée à travers le pays dont Fayulu lui-même accepterait-il de suspendre son périple en ce dernier virage pour se livrer à cet exercice? Est-ce un signal d’essoufflement de la part de la Coalition LAMUKA par rapport aux moyens mis à sa disposition pour battre campagne à travers le pays?

D’autres par contre estiment qu’il s’agit d’une bonne proposition qui permettrait aux uns et aux autres de confronter leurs programmes électoraux devant le peuple afin de permettre à ce dernier de se faire une idée fixe sur quel candidat président de la République porter son choix.

Entre ces deux camps, un troisième se dégage : celui-là rappelle le caractère non contraignant de ce débat contradictoire non prévu par la loi.

Cependant, il existe une initiative prévue par le CEPAS en collaboration avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) qui peine à être concrétisée depuis un mois du fait de l’agenda de campagne chargé des différents candidats y compris Fayulu.

Par ailleurs, certains observateurs constatent l’absence des acteurs de LAMUKA aux émissions de campagne organisées par le CSAC sur la RTNC. Information prise, il nous revient que la coalition avait bel et bien été représentée au tirage au sort du 29 novembre pour organiser ces émissions.

Avec cette nouvelle proposition de Fayulu, des observateurs s’interrogent sur la vraie volonté des leaders de LAMUKA de se prêter au jeu démocratique.

A tout prendre, l’absence du débat contradictoire entre candidats présidents de la République empêche le peuple congolais de vivre pleinement la beauté du débat d’idées devant consolider la démocratie en Rd Congo.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Edito

Advertisement