Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Programme de gratuité de la maternité, Jean-Jacques Mbungani poursuit sa tournée d’inspection dans différents hôpitaux de l’Ouest de Kinshasa

Avatar of La Rédaction

Published

on

IMG 20220730 WA0008

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda poursuit sa visite d’itinérance et d’inspection afin d’évaluer et s’assurer de l’effectivité de la gratuité du programme des accouchements et de la prise en charge post, néonatale et prénatale dans les hôpitaux de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Après l’étape de la Tshangu (Zone Est), le patron congolais de la Santé s’est rendu, le jeudi 28 juillet 2022, dans la partie Ouest de Kinshasa. Il était accompagné de la Vice-Ministre de la Santé, Madame Véronique Kilumba, de la Ministre provinciale de la Santé de Kinshasa, du Secrétaire Général à la Santé, de l’Inspecteur Général à la Santé publique et de plusieurs cadres de son ministère.

Pour cette deuxième phase de la tournée, neuf (9) formations hospitalières des districts de la Lukunga et de la Funa ont été visitées par la délégation ministérielle. L’objectif étant d’identifier toutes les structures qui contribuent à la matérialisation de la vision du Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, notamment en ce qui concerne la gratuité des accouchements et soins pré natals et post natals, dont l’expérimentation commence par la Ville de Kinshasa. Ce programme s’inscrit dans le cadre du régime d’assistance médicale de l’Etat aux personnes vulnérables et aux indigents. Le ministère de la Santé Publique est donc appelé à matérialiser ce programme sur l’ensemble du pays.

Signalons que le Ministre Jean-Jacques Mbungani a débuté sa tournée par l’Hôpital général de référence de Kimbondo (Maman Koko) dans la Zone de santé de Mont-Ngafula, puis aux Centres Hospitaliers la Borne à Binza dans la commune de Ngaliema ; au Centre de Santé de Kitokimosi dans la commune de Selembao, à l’Hôpital Général de Référence de Makala, dans la commune de Makala ; au Centre mère et enfant (Hôpital général de référence) de la commune de Bumbu ; au Centre hospitalier Maman Pamela Délarcy dans la commune de Kasa-Vubu et à l’Hôpital Général de Référence de Kintambo.

D’après le Ministre Mbungani, 9 Zones de santé sur les 35 que compte la ville de Kinshasa pratiquent déjà la gratuité des accouchements.

Il sied de rappeler que dans son discours du 30 juin 2022, le Chef de l’Etat congolais avait annoncé que les accouchements deviendrons gratuits, les consultations pré-natales, post-natales et néo-natales seront pris en compte par le Gouvernement.

Sur les 35 zones de santé dans la ville de Kinshasa, 9 font déjà de la gratuité de la maternité.

« Le Gouvernement vise à étendre ce programme dans les 26 autres zones de santé. Voilà tout l’intérêt de notre itinérance aujourd’hui qui consiste à identifier les structures de l’état, en même temps les structures professionnelles et privées qui appuient le gouvernement dans la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle », a expliqué Dr Jean Jacques Mbungani.

L’hôpital militaire Camp Tshatshi, dans la commune de Ngaliema, a été le point de chute de cette tournée d’itinérance et d’inspection dans les structures sanitaires de la Zone Kinshasa-Ouest.

Ici, le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, s’est imprégné de l’évolution des travaux de modernisation de cette formation sanitaire dont l’inauguration aura lieu bientôt sous leadership du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

A cette occasion, le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, a reçu les désidératas de la part des responsables de cet hôpital à savoir les Médecins directeurs et chefs de zone de santé de chaque institution médicale ciblée.

Partout où elle est passée, la délégation du Ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, a tenu à se rassurer des conditions de travail et du plateau technique des formations hospitalières en perspective de la mise en œuvre effective de la couverture santé universelle.

Dans toutes les structures, les problèmes sont presque similaires : déficit en termes d’outils informatiques, réhabilitations et équipements médicaux, mais aussi la situation socio-professionnelle du corps médical.

Par exemple, à l’Hôpital général de référence de Makala (ex-Sanatorium), en réhabilitation depuis l’incendie qui avait ravagé son quatrième étage, il se pose un problème d’ascenseur dont la remise en service exige une somme d’au moins 10 000 USD américains.

La visite d’inspection du Ministre congolais de la Santé publique, Hygiène et Prévention, dans la ville de Kinshasa, va se poursuivre le jeudi 4 août 2022 par le district de Mont-Amba.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito