Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : qu’a fait Sokimo avec plus de 214 millions USD versés par Kibali ?

Published

on

Depuis 2009, au titre de sa participation dans Kibali Goldmines, Sokimo a bénéficié d’un versement de plus de 214 millions dollars américains en espèces et en valeur transférée de la part de Kibali.

Un autre paiement de 16,7 millions de dollars américains a été effectué sur le bénéfice en financement de prêts.

C’est du moins ce qu’indique le document intitulé « Historique Sokimo-Kibali Gold Mines ».

Ce document relate tout le contexte, l’historique et les sommes d’argent versées par Kibali depuis le début de son partenariat avec Sokimo.

Les dirigeants de Kibali apportent ces éclairages face à la décision du Tribunal de Commerce de Kinshasa de saisir les avoirs de Kibali pour une créance envers Sokimo.

Devant les évidences des chiffes présentés par Kibali Gold Mines, certains observateurs se demandent ce qu’ont fait les autorités de Sokimo, qui représentent le Gouvernement congolais, dans ce partenariat, avec toutes les sommes reçues alors que cette entreprise de l’Etat continue à enregistrer des mouvements de grogne salariale de ses employés?

En se référant à ce document de partenariat entre les deux parties, il ressort qu’en sus de la conservation de sa participation de 10% au capital social de Kibali Goldmines, Sokimo a reçu les contreparties suivantes pour son investissement dans Kibali Goldmines:

Loyers Mensuels au titre des contrats d’amodiation de la date d’octroi à mars 2009, Kibali a payé 11, 27 millions USD (se référant aux amodiations jusqu’en mars 2009) ;

Loyers Mensuels de mars 2009 jusqu’à la première production en 2013 de 350 000 USD par mois, 17,15 millions USD versés (référence Clause 8.2 du Contrat d’Association Révisé)

Pas de porte, 4, 5 millions USD dont 50% versés au Gouvernement de la République Démocratique du Congo (Clause 8.1 du Contrat d’Association Initial).

Paiement exceptionnel à Sokimo, 5 millions USD (Clause 16.9 du Contrat d’Association Initial).

Reprise par Kibali Goldmines des créances de Sokimo, 34 860 739 USD (Clause 16.3 du Contrat d’Association Initial).

Vente de 20% de Kibali Goldmines, 113, 6 millions USD avec une prime de 10% sur le prix proposé aux Actionnaires Moto de 8 millions USD de la prime ont été utilisés pour mettre en place un fonds social (Clause 5.1 de l’Acte de Cession de Parts Sociales).

Financement par Kibali Goldmines des Montants de Pension Sokimo, 2,8 millions USD (Clause 6.4 (g) de l’Acte de Cession de Parts Sociales).

Pas de porte de Moto Goldmines, 4,5 millions USD dont 50% au Gouvernement et 50% à SOKIMO (Protocole d’Accord avec le Gouvernement).

Broyeur Durba, 3,6 millions USD (Clause 2.1 du Protocole de 2010).

Bâtiments OKIMO, 1,7 millions USD (Clause 2.3 du Protocole de 2010).

Financement de prêts de 2009 à 2012 en relation avec l’ATF pour Recherche: 1,4 millions USD; Route : 880 000 USD; Station hydroélectrique: 2,46 millions USD; 5 472 046 USD (prêt y compris les intérêts jusqu’au 31/08/2012).

Règlement de l’ATF Révisé, 5 millions USD (prêt).

Transfert de Kibali Sud avec des ressources de plus de 1,4 millions d’onces, ainsi qu’une étude de pré-faisabilité de 14 millions USD sur la base d’une valeur de 10 USD par once (valeur transférée) en se référant à Règlement de l’ATF Révisé.

Paiement exceptionnel à Sokimo en 2013, 1,050 million USD (prêt), en se référant à Clause 2.2 du Contrat de Prêt Sokimo Réitéré et Amendé.

Déplacement d’une installation métallurgique à Moku, 270 000 USD (sans frais).

Il faudra noter que selon les accords et en vertu du contrat d’association, les dividendes seront uniquement payables à l’ensemble des actionnaires lorsque le financement aura été remboursé.

Toutefois, Kibali Jersey a signifié à Sokimo qu’elle serait disposée à envisager et accepter un accord pour le financement anticipé des montants au titre de dividendes futurs en vertu d’un mécanisme à convenir pour fournir une avance de trésorerie à Sokimo. Aucune suite n’a été donnée à cette offre et il doit être précisé à cet égard que si le prix des matières premières était resté au niveau de 1 600 USD par once comme prévu dans l’étude de faisabilité telle que votée, Sokimo aurait déjà commencé à bénéficier d’un flux de dividendes en 2017.

Toutefois, depuis le début de la production, le prix de l’or a été inférieur d’environ 25% (vingt-cinq pourcent) au prix de l’or sur la base duquel le projet a été approuvé par les conseils d’administration respectifs de Randgold et AngloGold Ashanti.

« Le Projet Kibali Gold est un succès pour Kibali Goldmines et ses actionnaires. Sokimo a tiré du projet une participation au capital qui générera un flux de trésorerie substantiel sur le long terme, des ressources en espèces significatives de plus de 214 millions USD et un transfert important de savoir- faire technique ainsi que d’autres mesures de soutien », indique ce document de partenariat.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito