Connect with us

a la une

RDC : qui a financé le meeting du FCC au stade Tata Raphaël ?

Published

on

RDC : qui a financé le meeting du FCC au stade Tata Raphaël ? 1

Le Front commun pour le Congo (FCC) autofinance toutes ses activités politiques. D’après des sources concordantes au sein de cette plateforme contactées par Zoom Eco, l’argent investi pour organiser le méga meeting de samedi 27 octobre 2018 a été constitué des contributions de plus de 300 partis et regroupements politiques, associations et mouvements de jeunes, ainsi que des personnalités politiques et indépendantes.

« Prendre en location le stade Tata Raphaël, recourir aux services d’une agence spécialisée en événementiel pour aménager le site et le sonoriser, assurer la couverture médiatique, … ne peut pas coûter les yeux de la tête. Nous ne sommes pas les premiers à couvrir ce genre de dépenses pour utiliser ce même stade pour un meeting. Il incombe ceux qui accréditent que nous avons fait payer nos factures au trésor public de brandir les preuves», a déclaré un cadre du FCC.

Si nous n’avions pas pu avoir des indications sur le chiffre réel du montant dépensé pour les différents postes du budget de ce méga meeting, il nous revient qu’en plus des apports des membres du FCC, chaque leader et/ou structure a organisé la mobilisation de ses militants et sympathisants.

Cette façon de s’organiser garantit, d’après le FCC, la discipline et l’ordre au sein des congolais qui portent ce regroupement politique. Raison pour laquelle, ajoute-t-il, leurs manifestations se déroulent toujours dans la sérénité.

Qu’à cela ne tienne, au FCC les cadres sont d’avis que les déclarations de leurs adversaires politiques relèvent de l’immaturité politique et de l’hypocrisie.

RDC : qui a financé le meeting du FCC au stade Tata Raphaël ? 2

« Il est triste qu’au lendement de la réussite du méga meeting, des opposants en mal de positionnement affichent leur peur. Ceux qui parlent du conditionnement de la population par l’argent du trésor public, ont eu a gérer les institutions de ce pays. Ils connaissent toutes les procédures pour arriver au décaissement. Avec la puissance des réseaux sociaux, les fonctionnaires de l’Etat commis à la chaîne de la dépense n’hésiteraient pas à mettre ces documents à la place publique», a insisté un autre cadre se confiant à Zoom Eco sous l’anonymat.

En attendant la version officielle de ce regroupement politique, la réponse à notre question de savoir qui a financé le méga meeting du FCC indique deux types de financement.

Dabord, des apports collectifs de membres du regroupements pour assurer la prise en charge des frais liés à l’organisation matérielle de l’événement. Ensuite, des apports individuels des partis, plate-formes, associations, …membres du FCC pour encadrer la mobilisation de leurs militants respectifs.

Quant à dire que les fonds seraient sortis du trésor public, des cadres avec qui nous avons échangés défient quiconque qui aurait de preuves de ces allégations de pouvoir les rendre publiques.

« Nous sommes un regroupement politique structuré. Cela est une fois de plus prouvé par notre manière d’organiser notre méga meeting. C’est une nouvelle ere dans l’histoire des meetings en RDC. Nos amis de l’Opposition devraient assumer leur échec dans la mobilisation plutôt que de nous refuser notre capacité à nous auto-financer et même celle de nos militants à se mobiliser autour de notre vision politique», a -t-il conclu.

A tout prendre, ce débat relance la problématique de l’origine des financements des partis politiques en RDC, sans distinction aucune. Ne faudrait-il pas que la prochaine législature amande loi spécifique régissant les partis politiques en insérant l’obligation de transparence et de redevabilité afin de garantir la bonne gouvernance?

Emilie MBOYO | Zoom Eco

A RE (LIRE) :

RDC : d’où proviennent vos trésors de campagne ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :