Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Rawbank relève de 150% le plafond de retrait en Franc congolais dans les DAB (ATM)

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

D62EEE0D 74B8 4E7F 8086 CDC0D60930E1

Quelques jours après l’instruction de la Banque Centrale du Congo (BCC) liée à l’exclusivité du paiement en Franc congolais dans les Terminaux de paiement électronique (TPE), les lignes bougent dans l’écosystème financier.

Se fondant sur ladite mesure d’encadrement de la monnaie nationale « le Franc congolais », Rawbank a décidé relèver le plafond de retrait par les Distributeurs Automatiques de Billets (DAB ou ATM) de 200.000 CDF à 500.000 CDF, soit une hausse de 150%.

En effet, les sociétés financières opérant en République Démocratique du Congo (RDC) ont jusqu’au 31 juillet 2024 pour paramétrer leurs Terminaux de paiement électronique (TPE) uniquement en Franc congolais.

Au terme de l’instruction signée le 3 juin 2024 par Madame le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Malangu Kabedi Mbuyi, « l’application de cette mesure n’exclut nullement la détention et l’utilisation des cartes de paiement libellées en devises étrangères ».

« C’est une mesure qui entre dans le cadre de la panoplie des réformes que la Banque Centrale du Congo met en place pour soutenir la valeur du Franc congolais », a-t-elle précisé.

Pour l’Autorité de régulation du secteur financier de la République Démocratique du Congo, cette mesure renforce son dispositif d’encadrement du secteur des paiements en lien avec les mesures d’encadrement du Franc congolais telles qu’arrêtées lors d’une réunion ordinaire du Conseil des Ministres du Gouvernement tenue en juillet 2023.

L’objectif visé par la Banque Centrale du Congo est celui d’inciter la population à utiliser davantage la monnaie nationale dans le paiement des biens et services, notamment des consommations courantes via l’utilisation des Terminaux de paiement électronique dans le commerce.

Entre-temps, dans les milieux des spécialistes en économie et finances, plusieurs sons de cloche sont émis.

Le professeur d’économie Alex Nshue estime que les mesures visant à numériser les systèmes de paiement sont importantes.

D’après lui, ces mesures devraient être généralisées. Toutefois, le professeur Alexandre Nshue soutient le fait que cette réforme doit se faire progressivement pour que la culture congolaise puisse suivre cette dynamique.

Au nombre des avantages de la mesure sur l’exclusivité du paiement en Franc dans les TPE, il y a notamment cette volonté de mettre un terme au cambisme auquel se livrent les magasins et autres grandes surfaces.

Pour l’économiste Al Kitenge, « on ne s’improvise pas changeur de monnaies car il y a toute une licence à obtenir avant d’exercer ce métier ».

Selon lui, la position de changeur qu’occupe « le boutiquier » dans les magasins est une vraie question de responsabilité étant donné que personne ne comprend ce qui s’y passe réellement.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV