Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : réduction du train de vie des institutions, Sama Lukonde fait confiance à l’autorité budgétaire

Published

on

La réduction du train de vie des institutions est une option levée au niveau du Gouvernement congolais suivant les orientations du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi.

Devant les députés nationaux, ce jeudi 18 novembre 2021, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a estimé qu’ « il appartient aux élus, en vertu de l’article 126 de la Constitution, d’opérer des choix judicieux » pour matérialiser cette volonté commune de réduire le train de vie des institutions. Et ce, dans le cadre de l’examen du projet de budget de l’exercice 2022.

Dans sa réplique vis-à-vis des préoccupations des élus du peuple autour du projet de budget 2022, le Premier Ministre Sama Lukonde a réaffirmé la détermination de son Gouvernement à tout mettre en œuvre pour relever ce défi.

« Votre Gouvernement réaffirme sa détermination à tout mettre en œuvre, afin d’améliorer les conditions de vie de toutes les catégories sociales de notre peuple, en ce compris nos vaillants policiers et militaires, dans la logique d’un nivellement social par le haut et non par le bas », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « En tout état de cause, le plus important pour notre pays c’est de consolider la croissance économique et l’amélioration des recettes publiques, afin de créer davantage de richesses, devant par la suite être mieux réparties ».

La question de la réduction du train de vie des institutions ne date pas d’aujourd’hui. Ce sujet a toujours été évoqué à maintes reprises.

Beaucoup sont d’ailleurs d’avis que les institutions de la République Démocratique du Congo sont budgétivores et qu’il faille réduire leur train de vie.

Lors de la dernière réunion du Comité de conjoncture économique (CCE), au mois d’août 2021, le Premier Ministre Sama Lukonde avait promis d’inscrire ce sujet au Conseil des Ministres du Gouvernement pour examen.

En effet, le budget de la RDC est perçu un peu plus comme un budget de consommation et non d’investissement.

A titre illustratif, rien que dans le premier semestre 2021, les dépenses liées au fonctionnement des ministères du Gouvernement central ont dépassé les 145 millions de dollars américains.

D’ici la fin de l’année 2021, les ministères, seuls, auront consommé pour leur fonctionnement plus ou moins 300 millions de dollars. Une tendance qui devrait donc être inversée, a insisté le Premier Ministre Sama Lukonde.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito