Connect with us

a la une

RDC : rentrée scolaire 2020-2021, Willy Bakonga donne le go à l’Institut Saint Raphaël à Kinshasa

Published

on

RDC : rentrée scolaire 2020-2021, Willy Bakonga donne le go à l'Institut Saint Raphaël à Kinshasa 1

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (ESPT), Willy Bankonga, a procédé, ce lundi 12 octobre 2020 , au lancement de la rentrée scolaire 2020-2021, à l’institut Saint Raphaël, pour toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Faisant le tour des différents écoles notamment l’institut technique de la Gombe, Institut Saint Raphaël, le ministre de l’EPST a insisté sur le respect de gestes barrières .

« Nous lançons la rentrée 2020-2021 dans un conteste très difficile de la pandémie de Covid-19. Nous ne pouvons pas bloquer les élèves continuellement à la maison. Il faudrait absolument que nous pensions à leurs avenir puisque le Congo de demain vaut la jeunesse aujourd’hui qui doit être bien  formée, bien éduquée et responsable », a – t – il déclaré.

À lui d’ajouter : « les enfants reprennent le cours dans un contexte inédit, ce qui veut dire que le port de masques, le lavage des mains, est vraiment obligatoire. Aucun parent ne peut accepter d’envoyer son enfant  sans lui procurer le masque et aucun chef d’établissement, ne peux accepter un élève qui n’a pas le masque, parce que c’est de cette manière-là que l’élève va  protégé les autres enfin d’éviter la propagation de la Covid-19. »

A RE(LIRE) : la rentrée scolaire repoussée au 12 octobre 2020

Par ailleurs, le ministre Willy Bakonga s’est dit comblé de l’effectivité de la rentrée scolaire sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Il a par la même occasion , invité les élèves à prendre à cœur leurs études. Car, ils sont l’avenir de demain.

Concernant la décision prise par le Cardinal Fridolin Ambongo, sur le fait que, tout enseignant des écoles primaires conventionnées catholiques doit être un fidèle catholique pratiquant, Willy Bakonga a indiqué qu’il envisage d’échanger avec l’archevêque de Kinshasa.

« La RDC est un état laïc et ne choisit pas des confessions religieuses », a insisté le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement