Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : reprise des cours, le Synecat appelle le Gouvernement au sens élevé de responsabilité

Published

on

RDC : reprise des cours, le Synecat appelle le Gouvernement au sens élevé de responsabilité 1

C’est ce lundi 22 février 2021 que les élèves de la République Démocratique du Congo reprennent le chemin de l’école après plus de deux mois de vacances forcées à la suite de l’apparition de la deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

D’après le Secrétaire général du Syndicat des enseignants des écoles catholiques (Synecat), Mulongo Tshimanga, le Gouvernement congolais doit prendre toutes les dispositions afin que l’année scolaire 2020-2021 ne se transforme pas en un échec.

« Nous, nous avons toujours évité des grèves mais c’est le comportement du partenaire, l’Etat congolais, qui conditionne le comportement des enseignants. Le Gouvernement sortant n’a pas respecté les engagements en ce qui concerne le paiement de deuxième et troisième palier ainsi que la rémunération de nouvelles unités du secondaire. Cela a conduit les enseignants à suivre un mouvement de grève jusqu’au moment où nous sommes allés en confinement. Le Gouvernement sortant n’a pas laissé des traces qui prouvent qu’il y avait vraiment envie de payer ça. A ce moment, il n’y a pas d’interface. Nous attendons la reprise, nous allons reprendre et dès que le Gouvernement sera en place, ce sera à ce moment-là que nous allons amener nos préoccupations et difficultés », a-t-il dit.

Mulongo Tshimuanga estime que le Gouvernement doit prendre ses responsabilités et honorer ses engagements pris vis-à-vis des enseignants.

« Mais entre-temps, nous attendons le paiement de deuxième et troisième palier. Le ministère du budget n’a pas pu honorer cet engagement-là. Nous attendons une décision politique qui viendra du Président de la République. Bref, il faut que le Gouvernement respecte l’engagement qu’il prend avec les représentants des enseignants. Quand on fait un protocole d’accord, ce n’est pas pour le garder sans l’appliquer ».

En ce qui concerne les précautions à prendre pour éviter la propagation du coronavirus en milieu scolaire, le Secretaire Général du Synecat appelle les écoles à appliquer effectivement les mesures barrières déjà édictées par le Gouvernement à travers ses experts qui travaillent dans le Comité multisectoriel de lutte contre cette pandémie en République Démocratique du Congo.

Rappelons que les établissements scolaires et universitaires avaient été fermés depuis le 18 décembre 2020.

Cette décision, d’après les autorités congolaises, consistait à limiter la chaîne de contaminations de la deuxième vague de coronavirus.

A cette occasion, élèves et étudiants avaient été envoyés en vacances anticipées.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito