Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Sanctionnés par l’Union Européenne, que perdent-ils?

Published

on

Pour l’Union Européenne, ils payent de la mauvaise conduite des affaires publiques en Rd Congo. Dans cette logique, il est établi que ces officiels se sont rendus coupables de violations graves et répétés des droits Humains, de recours excessif à la force pour la répression et qui par leur parole et leurs actions, sapent systématiquement toute tentative de décrispation politique.

Evariste Boshab, Emmanuel Shadary, Kalev Mutond, Lambert Mende, Jean-Claude Kazembe, Alex Kande, Gédeon Kyungu et deux officiers militaires dont Muhindo Akili Mundos et Eric Ruhorimbere.

Ces citoyens congolais incriminés perdent, jusqu’à nouvel ordre, notamment le droit d’obtenir le visa Schengen pour accéder à l’espace Schengen et/ou d’y transiter; leurs biens et avoirs en banques dans les pays de l’UE sont gelés; la liberté d’opérer certaines transactions bancaires tant au niveau local qu’international puisqu’étant black-listés; etc.

Certains observateurs sont d’avis que ces sanctions impactent sérieusement sur la conscience des acteurs ciblés. Il suffit d’observer l’attitude des politiques congolais vis-à-vis de l’Europe. Nombreux sont ceux qui ont des attaches solides (en termes d’investissements) et s’y rendent régulièrement pour des soins, des vacances et/ou des visites familiales. Certains détiennent même des nationalités diverses. Cas d’Alex Kande, cité dans la décision portant sanction comme citoyen congolais et belge.

Pour d’autres analystes, ces sanctions de l’UE n’ont aucune influence sur le pouvoir tant qu’elles frappent ces acteurs politiques à titre individuel. « Ce sont des victimes du régime, des dommages collatéraux », a commenté un diplomate.

Toutefois, soutient une troisième voix, la machine de l’isolement économique serait en voie d’être mise en branle. Cela signifie que dans la pire d’hypothèses, il ne serait pas étonnant de voir la RDC être interdite d’effectuer toutes les transactions en Dollar américain ou en Euro avec le reste du monde. Une catastrophe économico-financière à ne pas souhaiter!

Entre les trois options, il y a lieu de relever qu’il existe un mécanisme de recours que les incriminés peuvent activer afin de se faire valoir leurs éléments de défense pour toutes fins utiles.

A tout prendre, l’Union Européenne a motivé sa démarche par sa détermination à amener les dirigeants congolais à adopter une conduite plus modérée, singulièrement en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme et du blocage de la mise en œuvre de l’accord politique en cette période de transition politique en Rd Congo.

Attitude que certains ténors du pouvoir de Kinshasa qualifient d’ingérence dans la gestion d’un Etat souverain. Pratique révolue dans un siècle où les nations traitent d’égal à égal.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito