Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Santé, 5 092 agents du personnel administratif déjà alignés pour toucher leur prime de risque réajustée dès ce mois de juillet 2021 (officiel)

Published

on

À la suite des mouvements de grève décrétés par le syndicat national des médecins et le syndicat des professionnels et administratifs du secteur de la Santé, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani, a évoqué, au cours de la réunion du Conseil des ministres tenue, ce vendredi 30 juillet 2021, la série des négociations qui ont été entreprises entre le banc syndical du personnel de la santé et le Gouvernement.

D’après lui, ces négociations entre les deux parties ont abouti à des résolutions concrètes évitant ainsi la grève dans le secteur de la Santé.

« Face aux revendications salariales, les médecins des services publics bénéficieront d’une allocation suivant le barème convenu avec le Gouvernement. Quant aux revendications du personnel de Santé non-médecins, en attendant leur rencontre avec le Ministre de la Santé, 5 092 agents sont déjà alignés et toucheront leur prime de risque réajustée à partir de ce mois de juillet 2021», a fait savoir Dr Mbungani au Conseil des ministres.

A en croire le Porte-parole Patrick Muyaya Katembwe, le gouvernement congolais a résolu que les autres revendications du corps médical et administratif, soient prises en compte dans la Loi des Finances de l’exercice 2022.

« Les autres revendications seront prises en compte dans la Loi des Finances exercice 2022. Le Gouvernement a invité leur syndicat à prendre part à la conférence budgétaire qui débute ce lundi 2 août 2021», a-t-il indiqué dans son compte-rendu de la réunion hebdomadaire des membres du Gouvernement congolais.

Rappelons que ni les médecins ni le personnel administratif du secteur de la Santé n’ont manifesté l’intention de lever leur grève.

Si du côté du SYNAMED cinq recommandations ont été formulées pour parvenir à la levée de grève, par contre les syndicats des professionnels de santé non médecins et administratifs qualifient l’attitude du Gouvernement de « discriminatoire et injuste » frisant la « déconsidération des autres personnels de santé ».

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito