Connect with us

a la une

RDC : SCTP investit 3,5 millions USD pour la relance de l’exploitation ferroviaire

Published

on

RDC : SCTP investit 3,5 millions USD pour la relance de l’exploitation ferroviaire 1

La remise en service d’un certain nombre d’infrastructures et équipements de la Société commerciale de transports et de ports (SCTP) s’effectue grâce à six milliards de francs congolais (plus ou moins 3,5 millions de dollars américains) qu’elle a injectés. Objectif : relancer l’exploitation ferroviaire.

Cet argent servira entre autres, à la mise en service de deux locomotives dont la 202 affectée au train inter-urbain sur le trajet Gare Kinshasa-Est et Kasangulu et la 1362 pour le transport des marchandises sur la ligne Kinshasa.

En outre, ces fonds facilitent la réhabilitation en cours de la locomotive de ligne 1432 et de la locomotive de manœuvres 186 ; l’implantation de la mini station de pompage de gasoil à Matadi au Kongo central; le désherbage  de la voie ferrée et des travaux d’assainissement des ateliers centraux de Mbanza-Ngungu (Kongo central).

RDC : SCTP investit 3,5 millions USD pour la relance de l’exploitation ferroviaire 2« Relancer l’exploitation de ces engins a coûté de l’argent. Au total, 6 milliards de francs congolais (plus ou moins 3,5 millions USD) ont été dépensés. Les dirigeants de la SCTP doivent être consciencieux. Ils doivent comprendre qu’ils ont une mission qu’ils ne peuvent se dérober. Parmi ces missions, l’on note la gestion orthodoxe », a exhorté le ministre de Transports et communications.

A en croire le ministre, les responsables de la SCTP ont l’obligation de gérer correctement. Et le gouvernement attend d’eux des résultats palpables.

« A la fin de chaque mois, on doit savoir ce que cela a rapporté. Il faut qu’il y ait beaucoup de transparence dans la gestion. Bien sûr qu’il y a des charges, celles-ci ne doivent être exagérées. Les dépenses de gestion doivent être remodelées. Les responsables ont l’obligation de gérer en bon père de famille, toutes les recettes issues de recettes de transport des passagers et celui des marchandises », a insisté Azarias Ruberwa.

A RE(LIRE) : SCTP, le paiement d’arriérés de salaires du personnel bloqué par le gouvernement

Pour rappel, deux locomotives viennent d’être remises en service grâce aux fonds (3,5 millions USD) rendus disponibles par le gouvernement de la République après trois ans d’immobilisme suite aux multiples pannes auxquelles ces machines ont fait face.

D’autres travaux en cours de réalisation pourront être achevés dans un futur proche pour pouvoir permettre à cette société de l’Etat de se relancer.

Olivier KAMO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement